es-selmou 3aleykoum

Voici un copi-coll du site "La page de l'Islam" tenu par l'imam Mohammed Patel au sujet des efforts spirituels destins se prparer pour Ramadhane, mois qui le suit.

Le mois de Chabn a dbut: un humble rappel cette occasion

Bismillhir Rahmnil Rahm

Assalmoualakoum wa Rahmatoullhi wa Baraktouh

Chers frres et surs,

A loccasion du dbut du mois de Chabn et en vue de larrive trs prochaine du mois de Ramadhn, jai pens quil serait peut tre profitable de partager avec vous les quelques lignes suivantes (extraites dun cours de Hadith).
Incha Allah, celles-ci peuvent constituer pour nous tous -moi-mme en premier- un humble rappel et contribuer ainsi notre prparation spirituelle pour le mois de Ramadhn, le but tant, bien entendu, que le moment venu, Incha Allah, nous profitions au mieux de ces jours bnis.

QuAllah nous garde sur le Droit Chemin et nous accorde lopportunit de toujours agir en bien, en restant attachs aux enseignements de la Rvlation et en suivant le modle du Prophte Mouhammad (sallallhou alayhi wa sallam).

mine

On peut lire dans le Qouraane les propos suivants qui furent adresss par Allah chaytn:
Excite par ta voix ceux dentre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi eux dans leurs biens et leurs enfants et fais-leur des promesses . Or, le Diable ne leur fait des promesses quen tromperie. Quant Mes serviteurs, tu nas aucun pouvoir sur eux. Et ton Seigneur suffit pour les protger !
(Sourate 17 / Verset 64-65)

Ce verset contient des indications par rapport aux principales voies utilises par chaytn et ses allis pour exercer son pouvoir sur ltre humain et lgarer ainsi du Droit Chemin Ils peuvent ainsi agir par:
le biais de ce que lhomme peroit travers ses organes sensoriels ( Excite par ta voix ),

leffet nfaste de ses actes de dsobissance ( rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie ; selon la majorit des commentateurs du Qouraane, toux ceux qui se meuvent en dsobissant Allah composent la cavalerie et linfanterie sataniques) 1

lintermdiaire des pulsions naturelles qui lhabitent, des qualits innes qui composent son caractre et des sentiments quil dveloppe par rapport sa propre personne ou ce(ux) qui lentoure(nt) ( associe-toi eux dans leurs biens et leurs enfants ),

des insinuations adresses directement sa conscience et son esprit ( fais-leur des promesses ). Chaytn peut ainsi sinfiltrer et accder au cur humain par des voies internes ou externes, apparentes ou dissimules. Do la ncessit pour le croyant de faire preuve constamment dune vigilance accrue par rapport aux multiples assauts de son ennemi jur, dont le Qouraane cite les propos en ces termes:
Puisque Tu mas mis en erreur, dit [Satan], je massoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrire, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants.
(Sourate 7 / Versets 16 et 17)

Le Prophte Mouhammad (sallallhou alayhi wa sallam) avait clairement averti les Compagnons (radhia Allhou anhoum) ce sujet. Abdoullh Ibn Masod (radhia Allhou anhou) raconte: Le Prophte Mouhammad (sallallhou alayhi wa sallam) traa pour nous une ligne et dit: Ceci, cest la voie dAllah. Puis il traa plusieurs autres lignes droite et gauche de la premire, aprs quoi il affirma: Celles-ci, ce sont (dautres) voies, et et sur chacune dentre elle se trouve un chaytn qui invite vers elle. Et il rcita (le verset coranique suivant): Et voil Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous cartent de Sa voie. Voil ce quIl vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la pit. (Rf: Mousnad Ahmad et Sahh Ibn Hibbn Authentifi par Ibn Hibbn r.a. et qualifi de Hassan (bon) par Chekh Arnot r.a.)

Pour illustrer la perfidie et la sournoiserie de chaytn, lImm Ghazli r.a. relate dans son Ihy oul Oulom un rcit qui se serait pass il y a de cela bien longtemps:

Il y avait un ermite parmi les isralites. chaytn envota un jeune fille puis insuffla dans lesprit de ses proches que lermite dtenait un moyen de gurison pour elle. Ils allrent le trouver, mais il refusa de la prendre. Ils insistrent jusqu ce quil accepte de la garder. Alors quelle se trouvait chez lui pour se faire soigner, chaytn vint linfluencer pour quil lapproche. Il continua agir ainsi jusqu ce que lermite finisse par avoir des rapports avec elle. Celle-ci tomba alors enceinte de lui. chaytn vint nouveau le trouver et lui insuffla: A prsent tu vas tre dshonor. Sa famille va venir te trouver (et te faire payer pour ce que tu as fait) Tue-l. Sils te questionnent son sujet, rpond leur: Elle est morte ! Lermite la tua et lenterra. chaytn alla auprs de la famille de la jeune fille et leur informa secrtement que lascte avait mis enceinte leur fille, lavait tue et enterre. Ceux-ci vinrent le voir et le questionnrent. Il rpondit quelle tait morte. Ils le saisirent alors afin de le tuer, (appliquant le talion pour venger) le meurtre de leur fille. chaytn vint ce moment auprs de lermite et lui dit: Cest moi qui lavait envot et cest toujours moi qui ai inform secrtement ses proches (tout ce qui stait pass). Obis moi et tu seras sauv. Je te permettrai de les chapper. Lermite demanda: En quoi dois-je tobir ? Il dit: Prosterne toi devant moi en deux fois. Il le fit. chaytn lui dit alors: Je te dsavoue Cest bien celui-l mme au sujet duquel Allah dit: () Ils sont semblables au Diable quand il dit lhomme : Sois incrdule . Puis quand il a mcru, il dit : Je te dsavoue car redoute Allah, le Seigneur de lUnivers. (Rf: Ibn Abid Douny dans Makyid ouch chaytn , Hkim dans son Moustadrak le rapporte aussi sous forme de Hadith Mawqof (suspendu) de Ali (radhia Allhou anhou) et lauthentifie)

Ce qui doit tre soulign ici, cest que ce qui a constitu le point de dpart de toutes les drives et les vnements horribles qui vont se succder tait un acte dont on ne soucierait pas outre mesure de la gravit en apparence: Tout va partir de lacceptation par lermite de garder la jeune fille pour la soigner Et il est tout fait possible dimaginer que, ce moment, dans son esprit, il considrait son geste comme constituant une bonne uvre, car visant venir en aide des gens prouvs Pourtant, il est loin de se douter alors ce qui lattend, et, surtout, comment la suite des vnements va totalement chapper son contrle Telles sont les ruses de chaytn. QuAllah nous en prserve tous. mine ! Ce nest pas sans raison que le Prophte Mouhammad (sallallhou alayhi wa sallam) disait en ce sens que celui qui saventure trop sapprocher des limites fixes par Allah, peu ne sen faut quil les transgresse et sombre ainsi dans linterdit

Il serait judicieux, ici, de rappeler quelques unes des portes internes -en ce sens quelle sont lies aux pulsions et aux sentiments humains- favorites , celles qui sont le plus frquemment employes par chaytn pour arriver imprgner le cur de lhomme de son influence malfique, et ce, suivant lexpos quen fait Al Ghazli r.a. toujours.

Il sagit de:

La colre: Sa violence peut en effet faire perdre ltre humain tout contrle de soi, offrant ainsi toute latitude chaytn pour quil se joue de lui et le pousse faire ce quil dsire

Le dsir: Non matris, celui-ci peut conduire lhomme raliser des pchs trs graves, depuis le regard malsain jusqu la fornication, en passant par les penses et les fantasmes illicites

La jalousie et lavidit: Deux inclinaisons qui peuvent carrment aveugler et assourdir ceux qui en sont touchs et leur faire oublier leur sens des responsabilits. Cest bien la jalousie et lenvie qui provoqurent la perte et la maldiction dIbliss en lempchant de se prosterner devant dam (alayhis salm). Et cest bien ce quon pourrait considrer comme tant une certaine avidit qui joua un rle dterminant dans lerreur commise par dam (alayhis salm) et son pouse, les poussant manger du seul arbre quAllah leur avait pourtant clairement interdit de sapprocher

Lamour excessif des choses matrielles, la crainte de la pauvret et lavarice: chaytn emploie ces sentiment pour influencer ltre humain, dveloppant et entretenant sans cesse en lui un mode de vie bas sur des critres purement matrialistes. Lhomme arrive ainsi gaspiller toute sa prcieuse existence courir derrire des objectifs quil natteindra jamais -car il ne lui sera pas possible de satisfaire lensemble de ses dsirs matriels en ce monde. Pour illustrer cette triste ralit, on peut citer lexemple de la personne qui obtient tout coup, sans quil ne sy attende, une centaine deuros: Dans un tel cas, souvent, ce qui se produit immdiatement, cest que son cur se retrouve assailli par lenvie de satisfaire de multiples dsirs matriels dont chacun demande au moins une somme quivalente celle quelle a obtenue. Du coup, ce quelle a ne lui suffit plus dj et elle ressent le besoin davoir encore plus dargent Ainsi, lui, qui, il y a quelques instants seulement avait un cur serein et ne ressentait aucun besoin matriel particulier se retrouve tout coup dans une spirale de besoin. Et sil ne prend pas garde et ne sen extirpe pas, la volont de satisfaire ses nouveaux et supposs besoins accapareront tout son temps et ne lui en laisseront mme plus suffisamment pour pouvoir remplir ses rels devoirs -ceux envers Son Crateur et les tres qui lentourent

Le dsir ardent de toujours plaire aux gens -et non au Crateur: Une telle ambition a pour consquence directe de dvelopper dans le cur de celui qui les porte des maladies spirituelles trs graves, telles que lostentation Les personnes quil cherche plaire deviennent ainsi comparables des divinits: En effet, tous ses faits et gestes, ainsi que son comportement et son attitude se trouvent constamment orients par ce dsir qui lanime, avec toutes les consquences nfastes que cela sous entend -la moindre dentre elles tant quil sombrera dans la plus vile flagornerie (moudhanah), nosant plus ainsi sacquitter de son devoir de musulman dordonner le bien et dempcher le mal, de peur de froisser ceux quil vnre tant

La prcipitation: Le Prophte Mouhammad (sallallhou alayhi wa sallam) affirmait clairement que la prcipitation vient de chaytn (Hadith rapport par Tirmidhi et qualifi de Hassan (bon).) Celui qui ne prend pas bien le temps de rflchir avant dagir diminue (partiellement ou totalement) le contrle de sa raison sur ses dcisions: Rien dtonnant, ds lors, ce quil devienne une proie de choix pour les insinuations sataniques.

La volont de dnigrer ses opposants et le sectarisme: Lesprit de contradiction est une disposition prsente chez la plupart des gens, des chelles diffrentes cependant. Cest justement ce trait de la personnalit que, souvent, chaytn arrive exploiter de faon perverse et vicieuse: Ainsi, sur les questions lies, dune faon ou dune autre, des aspects religieux, chaytn donne lillusion ltre humain que les critiques quil formule lgard dautrui sont tout fait justes et quelles contribuent tablir la justice Rsultat: Plutt que de prendre conscience de ses manquements et de penser se repentir pour ses propres mfaits et ses pchs, il retire de son attitude sectaire et de son dni constant dautrui un sentiment de devoir accompli

Lattachement aux sujets de polmiques et aux divergences: Cest encore l une voie quemploie chaytn pour dtourner ltre humain de lessentiel, celui de sa rforme personnelle pour une meilleure soumission envers Allah. Ce nest pas sans raison que le Prophte Mouhammad (sallallhou alayhi wa sallam) avait nonc lnorme mrite li labandon de la dispute, mme lorsquon a raison

Voici donc quelques uns des principaux accs internes utiliss par chaytn exercer son influence malfique sur le cur humain. A nous, prsent, de redoubler notre vigilance et de faire de notre mieux pour obstruer ces voies employes par chaytn, et ce, en multipliant les exercices de rforme spirituels et les uvres pies, mais aussi et surtout en implorant lAide et lAssistance dAllah.

Wa Allhou Alam !

Et Dieu est Plus Savant !

Wassalmoualakoum wa Rahmatoullhi wa Baraktouh


1- Voir ce sujet les commentaires dAl Qourtoubi r.a. dans son Tafsr. Au passage, on peut souligner que cest l une indication quil existe une vritable inter-action entre le cur et les actions humaines: Si al qalb a une influence indiscutable sur ces dernires, en retour, celles-ci imprgnent galement le cur de certains effets, positifs ou ngatifs