es-selèmou 3aleykoum

Le message cité est repris d'un autre fil et développé ici sur un fil dédié.

Citation Envoyé par UmmSawsane Voir le message
1/ ON NE SE PARLE PLUS REELLEMENT.
Une sœur est gravement malade on lui souhaite de loin bon rétablissement. On s’envoie quelques rappels, il y a le mot « Islam » dedans donc c’est bon, parfois même sans les lire. En fait, X te l’a envoyé, tu le transfères sans jugeotte à tous tes contacts et tu reçois le même message par X, Y, Z ….. X fois dans la même journée et on te dit que si tu l’envoies à 100 personnes que tu aimes, tu gagnes une surprise.
Des anciens responsables de Facebook dénoncent les effets anti-sociabilisation de leur ancienne entreprise en termes durs, dont le plus révélateur est celui-ci : Les inventeurs, les créateurs – comme moi, Mark [Zuckerberg], Kevin Systrom d’Instagram et tous ces gens – avions bien compris cela, c’était conscient. Et on l’a fait quand même.

Les réseaux sociaux ont fait récemment deux nouvelles victimes, des vraies victimes au sens premier du terme, c'est-à-dire deux personnes passées de la vie à trépas. Le premier, dans l'ordre d'apparition, est un Russe de 31 ans. Expert en serpents, affecté par la rupture avec son épouse, il s'est suicidé en direct en excitant contre lui-même un serpent de l'espèce "mamba noir" à la morsure mortelle. Premier constat : on savait que les réseaux sociaux servaient à raconter sa vie ; on découvre maintenant qu'ils servent aussi à raconter sa mort. Se suicider par dépit amoureux, en se faisant volontairement mordre par un serpent, filmer le tout et le diffuser en direct, c'est de la débilité et de l'absence de dignité. L'Islam ne propose pas de contre-poison à la morsure mortelle d'un serpent - encore qu'un Texte nous raconte que des Compagnons ont sauvé une personne d'un morsure de serpent en lui récitant la sourate el-Fatiha, donc si ! Par contre, en réorientant le culte vers Allah seul,
l'Islam évite de tomber dans cette forme avilissante de polythéisme qu'est l'amour excessif d'un homme ou d'une femme. Non seulement il est interdit de se donner la mort, mais on le fait encore moins pour quelqu'un. Personne ne mérite qu'on se tue pour lui. Ne faisait-elle pas pas caca, sa déesse adorée ? Durant leur vie commune, est-ce qu'il n'avait jamais vu sa dulcinée aller aux toilettes, en sortir et en refermer précipitamment la porte pour tenir loin des narines l'odeur de la grosse commission ? Ahh La maladie du romantisme... Et l'Islam, grâce aux vertus d'une saine compréhension du destin et des épreuves, empêche de ruminer excessivement les déceptions et les malheurs. Au fond, le problème de ce Russe, c'est qu'il n'était pas musulman, en plus d'avoir aggravé sa bêtise et son absence totale d'amour-propre par une mauvaise utilisation de Youtube.

L'autre victime est un Chinois, Wu Yongning, dont l'activité consistait à prendre des images de lui-même faisant des figures périlleuses sur les sommets de constructions qu'il gravissait à mains nues et sans équipements de sécurité. Le cascadeur n'avait pas moins de 100 millions d'abonnés sur Weibo, réseau social chinois. Il n'avait pas publié de vidéo depuis un mois jusqu'à ce que sa compagne révèle que son absence numérique était due à sa mort par une chute du 62e étage d'un gratte-ciel sur le toit duquel il était monté pour se filmer faisant des tractions avec le vide sous ses pieds. Il a fait une traction, puis une deuxième, puis n'a pas réussi à remonter, puis à lâché la barre... Alors qu'il croyait enregistrer un nouvel "exploit", il a en fait enregistré sa mort. Lui qui cherchait les clics et la publicité, par une ironie du destin, voilà que c'est la vidéo de sa mort qui lui a assuré une notoriété mondiale et le plus de clics. Il voulait des clics et des vues ; il les a eu. Ça nous fait penser au hadith de cet homme qui a appris le Coran pour qu'on dise de lui qu'il était savant et qui se verra dire le Jour du Jugement que sa place est en Enfer puisque, par les éloges qu'il recevait, il a déjà eu sur Terre toute la récompense qu'il espérait de l'apprentissage du Coran.

Le lien de l'article de journal au sujet de Facebook : http://www.lemonde.fr/pixels/article...8_4408996.html