Résultats de 1 à 4 sur 4

Sujet : Le casse-tête juridico-dogmatique de l'assurance commerciale obligatoire

  1. #1
    Membre habitué Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    512

    Le casse-tête juridico-dogmatique de l'assurance commerciale obligatoire

    es-selèmou 3aleykoum

    Sachant qu'il est obligatoire de souscrire à une assurance automobile pour la conduire et que le système d'assurance commerciale est une escroquerie de bout en bout, qui implique donc un péché, est-
    il permis de posséder une voiture ? Interrogés sur la question, les savants hanafites modernes ont décrété en conséquence qu'il n'était pas permis d'en avoir une, sauf si celle-ci était indispensable. En relayant cet avis sur son site, Anas Ahmed Lala rappelle à juste titre que seule la contrainte permet l'accomplissement d'un péché, et que l'excuse de la contrainte ne pas être avancée par les possesseurs d'une automobile. Anas Ahmed Lala, tout en relayant la fatwa, montre une distance critique. Au-delà de la question de l'utilité de la voiture se pose, selon moi, un très grave problème dogmatique. Toujours sur son site, Anas Ahmed Lala rapporte qu'Ibn Taymiyya (qu'Allah le couvre de sa bonté) ne déclare apostat un musulman qui obéirait à un savant dans ce qu'il change de la loi divine que si ce musulman valide la fatwa tout en sachant que celle-ci est est illégitime, infondée, erronée. En appliquant ce principe à notre exemple, on dira alors que toute personne sachant pertinemment que posséder une voiture ne relève quasiment jamais de la contrainte, mais qui malgré cela validerai dogmatiquement l'avis des savants qui en autorisent la possession hors cas de contrainte, eh bien cette personne serait mécréante. Savoir qu'une fatwa contredit les Textes et la considérer valable malgré tout, qu'on la mette en pratique ou non, fait de vous un apostat. Ibn Taymiyya écrivait là une chose terrible mais juste et logique. Soit dit en passant, il dément les extrémistes de l'excommunication qui, eux, considèrent mécréante toute personne qui appliquerait une fatwa, ou une loi rendant licite l'illicite (ou l'inverse), sans se soucier de savoir si cette personne a validé dans son esprit ce qu'il sait être une abrogation de la loi divine. Les tekfiristes abusent de l'anti-irja' au point de ne plus se soucier des convictions profondes de ceux qui transgressent les lois divines, alors que l'on sait que le pécheur ne quitte l'Islam que s'il considère licite le péché commis. Ainsi, dans cette logique, tout propriétaire d'une voiture ne devrait l'utiliser qu'en ayant parfaitement conscience de commettre un péché. Si jamais un jour ce musulman finissait par se dire "Oh et puis après tout c'est licite ; tout le monde a une voiture", il quitterait l'Islam aussitôt ! Quel terrible dilemme ! Pourtant, quelques questions se posent légitimement selon moi. Travailler à son compte avec sa voiture pour, entre autres, faire la çala à l'heure, assister à celle du vendredi, s'éviter les contrariétés liées au travail avec des personnes imposées, n'est-il pas une excellente justification au fait d'avoir un véhicule ? Sommes-nous réellement coupables d'avoir acheté ou loué un bien accolé à une assurance obligatoire, alors que celle-ci est subie, collée de force, non voulue, en plus d'être haïe sur le principe ? Les musulmans sont-ils condamnés à ne vivre qu'avec moins de 1 500 euros par mois faute de pouvoir investir dans des machines (assurances potentiellement obligatoire), faute de pouvoir acheter ou louer un local (assurance obligatoire), faute de pouvoir s'acheter des véhicules de fonction (assurance obligatoire), faute de pouvoir louer du matériel professionnel (assurance presque toujours obligatoire) ? Votre boucher halal du coin est-il un pécheur parce qu'il paie obligatoirement une assurance pour ses locaux ? Votre mosquée du coin est-elle entachée de péchés parce que ses locaux sont assurés ? Le salariat n'existant pas sans le patronat, un boucher qui voudrait redevenir salarié pour échapper à l'assurance commerciale obligatoire se trouverait forcé de trouver un employeur, lui même dans l'obligation de souscrire à une assurance ; ne peut-on pas alors dire qu'il s'agit de refiler la patate chaude à un employeur en espérant hypocritement que celui-ci supporte le péché que l'on évite soi-même ? Les mosquées ayant souscrit à une assurance habitation devraient-elles fermer à cause du péché commis ou ouvrir sans jamais souscrire à une assurance... malgré le risque que cela soit découvert et entraîne au final la fermeture de la mosquée ? Finalement, la question est la suivante : si une transaction comporte une part de péché, péché détesté comme il se doit, péché commis sans faire de tort à autrui, mais juridiquement obligatoire et inévitable, ne devrait-on pas faire un calcul avantages/inconvénients pour le bien collectif et individuel de la communauté musulmane ?

    Pour en revenir à l'exemple de l'assurance auto, on doit concéder aux assureurs un argument de poids en faveur de la couverture obligatoire des dommages causés au volant. En effet, ceux-ci peuvent se chiffrer à des centaines de milliers d'euros dans le cas d'un accident de voiture ayant entraîné la mort de celui que vous avez percuté. Qui peut supporter financièrement une telle somme mis à part un homme richissime (qui est précisément celui qui assure son véhicule en tous risques au lieu se contenter d'une assurance minimale dite assurance au tiers) ? Ce jour-là, entre nous,
    la somme due sera tellement colossale que vous serez heureux d'être couvert par votre assurance auto. À cet argument objectivement solide, dont usent et abusent les assureurs, on pourrait répondre qu'il faudrait créer une mutuelle, donc un organisme non commercial, sans recherche de bénéfices, auquel tous les automobilistes seraient obligés de cotiser pour couvrir les risques potentiellement mortels que font prendre la conduite d'un véhicule. Mohammed (paix et salut à lui) valida la caisse commune mise en place par une tribu arabe pour faire face à l'acquittement du prix du sang. En France, certains Maghrébins cotisent ensemble à une caisse "tribale" qui permet à ses membres d'avoir les moyens de rapatrier leur défunt. Ce serait génial de l'étendre à toute activité où les dégâts entraînent des coûts financiers insurmontables pour une personne seule. On aimerait voir une caisse mutuelle non commerciale obligatoire pour couvrir les dommages en cas d'accident de la route grave voire mortel, une caisse mutuelle non commerciale facultative pour payer le prix du sang, une caisse mutuelle non commerciale facultative contre les catastrophes naturelles. Ça nous permettrait d'éviter ces escrocs d'assureurs qui gagnent de l'argent sans rien faire, vendent du vent, forcent la signature par le recours à la loi, cherchent tous les prétextes pour ne pas rembourser, font participer l'assuré à la prise en charge des dommages (ce qui revient à faire payer deux fois l'assuré : une première fois par la cotisation annuelle, une deuxième fois par une participation financière à la prise en charge des dégâts). En attendant que cette pure utopie soit mise en place, je me suis (presque) rassuré moi-même au sujet de l'absence de péché pour celui qui subi une assurance automobile obligatoire ; assurance qui pourrait lui permettre un jour de faire face à des dépenses monstrueuses qu'il n'aurait jamais pu supporter (frais d'hospitalisation, ou d'inhumation, ou de remboursement du véhicule du tiers écrabouillé à cause, par exemple, d'une priorité à droite grillée). Les savants hanafites qui ont permis la possession d'un véhicule, malgré l'assurance obligatoire qui y est adossée, ont certainement pris en considération tous ces éléments. La suite, pour une autre fois, incha'Allah.
    Dernière édition par Pseudonym; 29/07/2015 à 01h55

  2. #2
    Wa Alaykoum As Salam Wa RahmatouLlah,

    Il est vraie qu'il n'y a aucune structure d’entraide (Appelé en arabe ta²min at ta’awunî) pour éviter les assurances auxquelles les musulmans sont amené a y souscrire parfois un contrat. Il en est de même pour les assurances maladies (sécurité sociale).

    D'ailleurs je me suis toujours posé la question comment les familles faisait pour assumer les soins sans assurances maladies lors d'un accouchement, vaccination des enfants etc...

    Si quelqu’un sait nous éclaircir.

  3. #3
    Membre habitué Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    512
    es-selèmou 3aleykoum

    Citation Envoyé par Zayn Ad Dine Voir le message

    Il est vraie qu'il n'y a aucune structure d’entraide (Appelé en arabe ta²min at ta’awunî) pour éviter les assurances auxquelles les musulmans sont amené a y souscrire parfois un contrat. Il en est de même pour les assurances maladies (sécurité sociale).
    À moins que je n'ai t'ai pas compris, la sécurité sociale n'est justement pas une assurance commerciale, mais une "mutuelle", c'est à dire un organisme de solidarité à but non lucratif. La meilleure preuve qu'elle n'est pas une caisse commerciale, c'est qu'elle continue d'exister depuis plusieurs années alors même que ses comptes sont largement en déficit.

    Citation Envoyé par Zayn Ad Dine Voir le message
    D'ailleurs je me suis toujours posé la question comment les familles faisait pour assumer les soins sans assurances maladies lors d'un accouchement, vaccination des enfants etc...
    Si quelqu’un sait nous éclaircir.
    Ils paient plein pot... et c'est bien mieux comme ça. Les mutuelles santé courantes - qui sont des caisses à but lucratif contrairement à ce que leur nom indique - sont toujours ou presque les seuls véritables bénéficiaires de cette escroquerie de masse, de la même façon que le gérant d'un casino est à peu près le seul à s'y enrichir. Sauf gros ennui de santé imprévu, aussi malheureux pour vous que pour eux mais pas pour les mêmes raisons, j'imagine que le montant qu'ils vous demandent pour la cotisation est supérieur aux montants des remboursements qu'ils prévoient de vous faire. Plus la personne a de bobos, plus le montant de la cotisation annuelle augmente, de façon à ce que vous leur restiez rentable. Pour les personnes âgées, dont les dépenses de soins sont fatalement plus élevées, il est avéré que le montant de la cotisation est lui aussi plus élevée. À mon avis, ils font une enquête poussée, sûrement intrusive et irrespectueuse du secret médical, pour connaître l'état de santé de celui qui veut souscrire à leur assurance, et ne l'assure que s'il est en bonne santé tout comme les banques ne prêtent qu'aux riches. Parce qu'ils ne sont pas du tout tenus d'accepter tout le monde. Contrairement à la sécurité sociale, ils font du fric, pas du social. Dans un forum musulman, un internaute, dont le père avait de gros ennuis de santé entraînant de lourdes dépenses de soins, demandait si l'interdit de l'assurance santé pouvait être levé pour son parent en oubliant qu'une assurance ne va justement pas couvrir une personne très malade car pas rentable, sauf si elle lui fait payer une cotisation annuelle au moins aussi salée que les futures dépenses de santé qu'elle estime devoir lui rembourser. Un jour, encore lointain, la sécurité sociale et l'assurance chômage disparaîtront au profit des requins de la mutuelle. La solidarité nationale, qui passe par l'État, va se réduire. À ce moment-là, il faudra revenir aux vieilles recettes, qui sont toujours les meilleures : compter sur les siens, sur sa famille (nombreuse), sur ses enfants, sur ses petits-enfants et sur la solidarité musulmane en dernier ressort. Votre retraite et votre sécurité sociale, confiez-là à vos enfants mâles. Musulman, tes fistons seront ta sécu et tes allocs. Tes garçons, construit-leur une grande maison, loge-les à vie, trouve-leur une bonne femme (de ta tribu) et tu seras tranquille pendant tes vieux jours. Famille nombreuse, tribalisme et patriarcat comme à l'ancienne. Une famille méditerranéenne avec le daron qui règne en parrain, c'est la solution multi-millénaire. Je vous souhaite tous et me souhaite pleins de garçons.
    Dernière édition par Pseudonym; 01/08/2015 à 23h32

  4. #4
    Wa Alaykoum As Salam Wa RahmatouLLah,

    J'était persuader que la sécurité sociale était une assurance commerciale comme les mutuelles. Sa change toute la donne du coup!

    Barak Allahou fik pour l'info.

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé