Est-ce que l’ensemble de la shari’a est un Taklif ?



On peut trouver dans beaucoup de livre de Oussoul que la shari'ah dans son ensemble et plus particulièrement ce que l'on appelle Al Ahkam Ash Shar'iya (les jugements légaux) sont définie par le « Taklif » qui veux dire "Al Mashaqat" (la difficulté).


Or, cette parole mérite réflexion et les premiers à avoir affirmé cela sont les Mu'tazilat, et il n'est pas juste de la globalisé a l'ensemble des jugements légaux.


Ibn Taymiya dit a ce propos: "Et pour cela, rien n'est venue dans le livre d'Allah ni dans la Sunnah du Prophète ni des paroles des pieux prédécesseurs, que la foi et les actes salutaires sont dans l’absolue un « taklif », comme cela est globalisé chez de nombreux gens du kalam, en revanche la mention du « taklif » est venue seulement a un endroit de négation, a l’exemple de la parole d’Allah : « Allah n’impose a aucune âme une charge supérieure a sa capacité ». C'est-à-dire, si un « taklif » est venue dans une affaire, il n’est imposé qu’en fonction de la capacité, et il n’est pas juste d’appelé toute la shari’a « taklif », car sa majeure partie est une joie pour le cœur, et une jouissance pour l’âme, est un accomplissement des bienfaits (d’Allah) ». (Majmou’ Al Fatawa (1/25).


Et Ibn Al Qayim dit aussi a ce propos dans "Ighathatou Al Lahfam" : « Et le sens voulu dans un premier temps des adorations et des commandements n’est pas la difficulté (Mashaqat) ni les peines (Koulfat), meme si parfois elles sont venue si introduire pour certaine cause indispensables, mais elles ne sont que les implications de cela. Or, les ordres d’Allah et son droit qu’il a ordonné a ses serviteurs, et ces législations qu’il a l légiféré sont en revanche un délice pour le cœur, et un bienfait et une jouissance pour les âmes et par celles-ci apparait la guérison (ndt : de l’âme), son bonheur et sa joie, ainsi que sa plénitude dans sa vie et dans l’au delà. Bien mieux, il n’y a aucune joie, ni plaisir, ni délice ni bienfait réel que par elle (ndt : l’adoration et l’obéissance). Comme Allah dit : « Ô gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. Dis: «[Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent». (Ighathatou al lahfam P77/78).[1]


[1] : Revoir pour plus de détail le livre « Al Masa²il al Moushtarakah bayn Oussoul al fiqh wa Oussoul ad dine » du docteur Muhammad Al ‘Arouss ‘Abd Al Qadir a la question 12, page 86 des éditions Ibn Rushd. Qui au passage est un livre très profitable que je conseille a tous. Lien de téléchargement du livre : http://www.4shared.com/document/gmB9...____mmfof.html