Résultats de 1 à 6 sur 6

Sujet : Pharaon croyait-il être le Seigneur du monde ? Et niait-il l'existence d'Allah ?

  1. #1
    Membre actif
    Inscrit
    December 2011
    Messages
    225

    Question Pharaon croyait-il être le Seigneur du monde ? Et niait-il l'existence d'Allah ?

    Assalâm alaykoum,

    J'ouvre ce post, afin que chacun de nous puisse exprimer ce qu'il a compris de la croyance de pharaon au sujet de lui même et du rôle que ce dernier avait aux yeux de ses adeptes.

  2. #2
    Membre actif
    Inscrit
    December 2011
    Messages
    225
    Assalâm alaykoum,

    En attendant vos riches contributions, je vous ferais part ci dessous des conclusions auxquelles je suis arrivé.

    Voici quelques citations qui peuvent nous aider à y voir plus clair in chaa Allah.

    Al Mou'allimî- Rahimahou Allah- dit :

    Les égyptiens à l'époque de Moussa

    Allah- Tabâraka wa Ta'âlâ dit au sujet de pharaon:

    " Mais il le qualifia de mensonge et désobéit; Ensuite, il tourna le dos, s'en alla précipitamment, rassembla [les gens] et leur fit une proclamation, et dit : "C'est moi votre Seigneur, le très-Haut ".

    Et Il dit
    :
    " Et Pharaon dit : "Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l'argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu'au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu'il est du nombre des menteurs ".

    Et Il dit :


    " Rendez-vous donc tous deux auprès de Pharaon, puis dites : "Nous sommes les messagers du Seigneur de l'univers, pour que tu renvoies les Enfants d'Israël avec nous".
    "Ne t'avons-nous pas, dit Pharaon, élevé chez nous tout enfant? Et n'as-tu pas demeuré parmi nous des années de ta vie?
    Puis tu as commis le méfait que tu as fait, en dépit de toute reconnaissance".
    "Je l'ai fait, dit Moïse, alors que j'étais encore du nombre des égarés.
    Je me suis donc enfui de vous quand j'ai eu peur de vous : puis, mon Seigneur m'a donné la sagesse et m'a désigné parmi Ses messagers.
    Est-ce là un bienfait de ta part [que tu me rappelles] avec reproche, alors que tu as asservi les Enfants d'Israël? "
    "Et qu'est-ce que le Seigneur de l'univers? " dit Pharaon.
    "Le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, dit [Moïse], si seulement vous pouviez en être convaincus! "
    [Pharaon] dit à ceux qui l'entouraient : "N'entendez-vous pas? "
    [Moïse] continue : "... Votre Seigneur, et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres".
    "Vraiment, dit [Pharaon], votre messager qui vous a été envoyé, est un fou".
    [Moïse] ajouta : "... Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est entre les deux; si seulement vous compreniez! "
    "Si tu adoptes, dit [Pharaon], une autre divinité que moi, je te mettrai parmi les prisonniers".

    Un grand nombre de gens comprirent de Ces Versets que pharaon prétendait être le Seigneur du monde. Ce qui est évidement une erreur. Car lorsqu'il dit " C
    'est moi votre Seigneur, le très-Haut " et "je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi,

    il ne s'adressait qu'à son propre peuple. Et lorsqu'il dit : "Si tu adoptes, dit [Pharaon], une autre divinité que moi, je te mettrai parmi les prisonniers", il s'adressait à Moussa, qu'il considérait comme l'un de ses sujets. Et lorsqu'il dit : " C'est moi votre Seigneur, le très-Haut",
    il ne visait pas le fait d'être l'Ancien(1) dont l'existence ne dépend de personnes et qui en est à l'origine/ Wâjib al-woujoûd.


    Achahristanî dit dans " Al Milal wa Annihal ": La prétention des deux maudits Nemrod et Pharaon lorsqu'ils affirmèrent être deux dieux sublunaires, semblables aux dieux célestes(2), peut être assimilée à la prétention d'être des dieux au sens ou ils possèdent le commandement- c'est à dire qu'ils méritent d'être adorés(3)- non dans le sens détiennent les pouvoirs d'Agir et de Créer(4).

    Car dans le cas contraire- s'ils prétendaient être à l'origine de la création,ndt-, il y avait à l'époque de chacun d'eux des êtres qui étaient bien plus âgés, et qui virent le jour bien plus tôt qu'eux."

    Réf: Al Milal wa Annihal 2/130

    Et rien dans les paroles de pharaon ne prouve qu'il prétendait connaitre l'invisible, pouvoir créer et accorder la subsistance, donner la vie ou la mort. Ou encore qu'il posséderait un pouvoir surnaturel, et encore moins prétendre qu'il serait Wâjib Al Woûjoûd(5).

    Au contraire, dans ses propres paroles nous avons l'affirmation de l'opposé. Et les propos que son peuple lui adressait, indiquent clairement qu'ils ne croyaient en aucun cas qu'ils possédaient le moindre de ces pouvoirs.

    Allah Ta'âlâ dit en rapportant ses paroles:

    " Pharaon] dit aux notables autour de lui : "Voilà en vérité un magicien savant. Il veut par sa magie vous expulser de votre terre. Que commandez-vous? "
    Ils dirent : "Remets-les à plus tard, [lui] et son frère, et envoie des gens dans les villes, pour rassembler, et t'amener tout grand magicien savant". Les magiciens furent donc réunis en rendez-vous au jour convenu.

    Et il fut dit aux gens : "Est-ce que vous allez vous réunir, afin que nous suivions les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs? "

    Puis, lorsque les magiciens arrivèrent, ils dirent à Pharaon : "Y aura-t-il vraiment une récompense pour nous, si nous sommes les vainqueurs? "
    Il dit : "Oui, bien sûr, vous serez alors parmi mes proches!


    Moussa leur dit : "Jetez ce que vous avez à jeter".


    Ils jetèrent donc leurs cordes et leurs bâtons et dirent : "Par la puissance de Pharaon! C'est nous qui serons les vainqueurs".


    Puis Moussa jeta son bâton, et voilà qu'il happait ce qu'ils avaient fabriqué.


    Alors les magiciens tombèrent prosternés,
    disant : "Nous croyons au Seigneur de l'univers,Le Seigneur de Moussa et de Hâroûn".
    [Pharaon] dit : "Avez-vous cru en lui avant que je ne vous le permette? En vérité, c'est lui votre chef, qui vous a enseigné la magie! Eh bien, vous saurez bientôt! Je vous couperai, sûrement, mains et jambes opposées, et vous crucifierai tous".


    Ils disent : "Il n'y a pas de mal! Car c'est vers notre Seigneur que nous retournerons.


    Nous convoitons que notre Seigneur nous pardonne nos fautes pour avoir été les premiers à croire".


    Et Nous révélâmes à Moussa [ceci]: "Pars de nuit avec Mes serviteurs, car vous serez poursuivis".


    Puis, Pharaon envoya des rassembleurs [dire] dans les villes :
    "Ce sont, en fait, une bande peu nombreuse, mais ils nous irritent, tandis que nous sommes tous vigilants".


    Et s'il prétendait avoir le Pouvoir-absolu,ndt- il n'aurait pas demandé à son peuple ce qu'ils ordonnent. Et son peuple ne lui aurait pas répondu : Remets-les à plus tard, [lui] et son frère, et envoie des gens dans les villes, pour rassembler " jusque la fin de leur propos.

    Mais il lui aurait dit : " C'est toi qui est capable de tout, repousse donc sa sorcellerie " ou " inspires aux sorciers de se réunir et venir à toi ", ou autres paroles de ce genre.

    Et il en est de même, lorsqu'il donna l'ordre à Hamân de lui construire une tour, ceci prouve qu'il reconnaissait son incapacité.

    Et lorsqu'il dit aux sorciers : " En vérité, c'est lui votre chef, qui vous a enseigné la magie! "; Alors que c'est bien lui qui leur a demandé de venir et leur a promis une récompense, ce qui indique clairement qu'il reconnaissait ne pas connaitre l'invisible.

    Et les exemples ne manquent pas, nous ne étalerons pas dessus.


    Réf: Raf'ou Al Ishtibâh 'an Ma'na Al'Ibâdati wa Al Ilâh wa Tahqîq Ma'na Attawhîd wa Achirk biLlah 2/693-695

    A suivre in chaa Allah...

    Ps: Bien que la suite est à venir, je serais honoré de vos participations.

    ---------------------------------------------------------------------------

    (1) Al Qadîm est l'un des Noms que les Moutakallimîn utilisent pour qualifier Allah, et vu que le Cheikh dans son ouvrage s'adresse à ces gens, qui étaient majoritaire à son époque, il lui arrive d'employer les mêmes termes qu'eux. Ce qui est un procédé argumentait connu dans les règles du débat, et Allah Demeure le Plus Savant; ndt.

    (2) Je reviendrais sur ces deux notions ultérieurement in chaa Allah, ndt.

    (3) Le passage " c'est à dire qu'ils méritent d'être adorés " est une explication d'Al Mou'allimî et non d'Achahristânî,ndt.

    (4) Agir au sens d'être ceux qui sont à l'origine des actes des créatures, que nul créature ne pourrait faire quoique ce soit, sans qu'il ne l'ai donné la permission universelle de le faire, et que leurs actes et leurs volontés ne peuvent en aucun cas être remises en causes dans les faits, et que tout ce qu'ils veulent ils le font, sans aucune restriction ni incapacité, ni dépendance d'aucun facteur quelqu'ils soient,ndt.

    (5) Cette expression désigne l'Être dont l'existence ne dépend de personnes et qui en est à l'origine

  3. #3
    Membre actif
    Inscrit
    December 2011
    Messages
    225
    Assalâm alaykoum,

    La suite de la citation:

    Et Allah dit :

    " Et Pharaon fit une proclamation à son peuple et dit : "Ô mon peuple! Le royaume de Misr [l'Égypte] ne m'appartient-il pas ainsi que ces canaux qui coulent à mes pieds? N'observez-vous donc pas?
    Ne suis-je par meilleur que ce misérable qui sait à peine s'exprimer? Pourquoi ne lui a-t-on lancé des bracelets d'or? Pourquoi les Anges ne l'ont-ils pas accompagné? "

    Et dans le cas ou le récit est le même, il se peut que sa parole " Le royaume de Misr [l'Égypte] ne m'appartient-il pas ainsi que ces canaux qui coulent à mes pieds? " soit l'exposé et l'explication de son autre parole" C'est moi votre Seigneur, le très-Haut ".

    Et dans tous les cas, ce Verset prouve bien qu'il ne prétendait pas détenir le monde, que dire de la prétention d'en être le Seigneur Suprême !

    Et que la seule " seigneurie " qu'il prétendit détenir en Egypte était le fait qu'il en soit le roi. Dans quel cas, il serait possible qu'il visa par " votre seigneur " :

    A. Votre roi
    .
    B.
    Ou la royauté accompagné du droit d'adoration, selon l'explication qui suivra.
    A suivre in chaâ Allah...

  4. #4
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    As salamu 'alaykum

    Je n'ai pas le temps de commenter akhil karim mais je lis tout.
    Personnellement, j'ai toujours compris que le fir'awn ne se prenait pas pour le Rabb pour 4 raisons :

    - le verset qui dit wa jahadu biha wastayqanatha anfusum
    - les réactions du fir'awn aux différentes plaies où à chaque fois il promet de croire en Allah s'Il arrete le mal
    - le verset qui dit que le fir'awn a dit à Musa 'alayhi salam : fama balul qurunil ula, qui prouve que le message de Musa a fait mouche et que le fir'awn ne le traite pas comme insignifiant
    - les fara'ina se faisaient enterrer et préparaient de leur vivant les rituels de passage dans l'autre monde et qui dit passage dit qu'on dépend d'un passeur, quel qu'il soit. Mais le fait de dépendre d'un passeur fait qu'on ne peut se prétendre Rabb dans le sens absolu.

    Wallahu a'lam
    Dernière édition par Avant l'Heure; 23/02/2014 à 19h35

  5. #5
    Membre actif
    Inscrit
    December 2011
    Messages
    225
    Citation Envoyé par Avant l'Heure Voir le message
    As salamu 'alaykum

    Je n'ai pas le temps de commenter akhil karim mais je lis tout.
    Personnellement, je n'ai jamais compris que le fir'awn ne se prenait pas pour le Rabb pour 4 raisons :

    - le verset qui dit wa jahadu biha wastayqanatha anfusum
    - les réactions du fir'awn aux différentes plaies où à chaque fois il promet de croire en Allah s'Il arrete le mal
    - le verset qui dit que le fir'awn a dit à Musa 'alayhi salam : fama balul qurunil ula, qui prouve que le message de Musa a fait mouche et que le fir'awn ne le traite pas comme insignifiant
    - les fara'ina se faisaient enterrer et préparaient de leur vivant les rituels de passage dans l'autre monde et qui dit passage dit qu'on dépend d'un passeur, quel qu'il soit. Mais le fait de dépendre d'un passeur fait qu'on ne peut se prétendre Rabb dans le sens absolu.

    Wallahu a'lam
    Wa alaykoum Assalâm wa Rahmatullah Akhi al karîm !

    Qu'Allah Place la Baraka dans ton temps akhi.

    Jazâka Allahou khayrane pour ton apport et l'attention que tu portes à ce sujet et d'autres dont l'importance et l'intérêt échappent aux gens habitué à des généralités aux conséquences néfastes.

    Dans l'espoir que nous- vous et moi- soyons une cause de bien permettant de mettre la lumière sur ces zones d'ombres in chaa Allah.

  6. #6
    Membre actif
    Inscrit
    December 2011
    Messages
    225
    Assalâm alaykoum,

    Suite :

    Al Baydâwî dans le Tafsir de la Parole d'Allah Ta'ala- rapportant la parole de pharaon,ndt-: " C'est moi votre Seigneur, le très-Haut "

    dit : c'est-à-dire: De tout ceux qui ont une autorité sur vous, c'est moi le plus élevé d'entre eux".

    Cheikh Zâdah dans le commentaire en marge du Tafsir d'Al Baydâwî dit: Il- Al Baydâwî- vise par là que pharaon en disant " C'est moi votre seigneur le très-haut" n'affirmait pas être le Créateur des cieux, de la terre, de ce qui est entre les deux et ce qui s'y trouve. Car la connaissance de l'invalidité de cette prétention est une connaissance nécessaire- qui n'échappe à personne,ndt-.

    Et celui qui doute dessus ou le pense possible est fou. Et le fou, ne- mérite- pas qu'un Messager lui soit envoyé afin de l'appeler à la vérité.Mais cet homme était un athé qui reniait l'existence du Créateur, de la résurrection et du jugement dans l'au delà. Et disait : Il n'y a pas de Dieu en ce monde, qui mériterait que vous écoutiez ses ordres et interdits, ou qui vous aurait envoyé un Messager. De ce fait, les créatures n'ont besoin que d'une autorité-suprême- qui trancherait entre eux de manière à ce que leur vie présente et futur soient stables et qu'il ne soit pas injuste ou transgresseurs les uns vis à vis des autres. Et cette autorité n'est autre que moi.
    Puis le Cheikh discute certains points évoqués par Cheikh Zâdah, entre autre la prétention que pharaon était athée. Ce qu'il rejette. De cette citation, le témoin est le passage ou Cheikh Zâdah affirme que pharaon n'a jamais prétendu être le Seigneur des cieux et la terre.

    Réf: Idem P696-697

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé