Rsultats de 1 11 sur 11

Sujet : Quelle attitude avoir vis--vis des lgislations abroges ?

  1. #1
    Membre habitu Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    469

    Quelle attitude avoir vis--vis des lgislations abroges ?

    As salamou 3alaykoum

    Sur islamie, en 2009, au moment des bombardements israliens sur Gaza, on avait commenc un dbat la suite des interventions - dcales par rapport au sujet - de Pluma (qu'Allah le prserve et le ramne sur ummah) au sujet du mpris total pour les goyim qui se trouve professe par le Talmud (enseignement oral et deuxime source de la religion juive aprs le Pentateuque). Pluma avait dit une chose qui m'avait interpelle : selon lui, on n'a pas le droit d'avoir de la rpulsion pour les paroles figurant dans le Talmud parce qu'il se pourrait qu'elles aient t authentiques et qu'elles refltent ce qu'Allah a dcrt, mme si elles sont aujourd'hui abroges par le Coran. Parce qu'il supposait que ces paroles talmudiques aient pu tres lgales un moment donn, il voulait nous interdire de nous en moquer. Il voulait en quelque sorte qu'on les sacralise... sans aller jusqu' les suivre. Le principe fondamental de l'argumentation de Pluma est que tout ce qui a t rvl par Allah est sacr, que ce soit abrog ou toujours en vigueur ; or dtester ou se moquer de ce qui est sacr quivaut de la mcrance selon un principe bien connu. Pour appuyer cette ide, il nous avait donn lexemple du shabbat en disant qu'un musulman qui le ferait deviendrait aussitt apostat parce que le shabbat est une adoration abroge et une mise en pratique d'une autre religion que l'Islam ; mais que si ce musulman se moquait du shabbat, il deviendrait pareillement apostat parce qu'il n'a pas le droit de se moquer d'une adoration qui a rellement t dcrte par Allah pendant un certain temps. Si mes souvenirs sont bons, Avant l'Heure lui a rpondu qu'il n'tait pas d'accord avec lui, mais le dbat n'a pas t plus loin parce qu'on tait en hors-sujet par rapport au fil initi.

    Ce dbat, on va le reprendre et on va l'largir, incha'Allah, en esprant que certains des protagonistes du sujet lanc en 2009 interviennent ici pour qu'on aille au bout de cette question.
    Dj, revenons sur le principe de Pluma, qui me semble novateur. Est-ce que nous, musulmans, nous n'avons pas le droit d'avoir de la rpulsion ni de nous moquer de quelque chose qui se trouve actuellement chez les juifs et les chrtiens au motif qu'il y a une chance qu'Allah l'ait un jour dcrte, mme si cette lgislation a t abroge plus tard par une autre rvlation ? Il me semble qu'on peut opposer ce principe trois arguments. D'abord, il existe dans toutes les lgislations d'Allah des fondamentaux qui se retrouvent d'un Livre l'autre ; l'interdiction de l'injustice envers les humains en fait partie comme le prouvent ces versets : " les croyants ! Que certains d'entre vous ne consomment pas les biens des autres illgalement." ; " les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Dieu et (soyez) des tmoins quitables. Et que la haine envers un peuple ne vous incite pas tre injuste. Pratiquez l'quit : cela est plus proche de la pit.". Mais surtout celui-l qui est un dsaveu de l'injustice professe par les talmudistes envers les goyim : "C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Isral que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tu tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie tous les hommes". Donc l'injustice envers les mcrants est condamne par Allah ; ce qui me donne le droit de rire de ces passages du Talmud. D'ailleurs, je le fais tout de suite : hahahahaha. Voil. Ensuite, on ne va pas se mettre analyser les Livres anciens pour en sparer l'inauthentique dont on pourrait rire de l'authentique qu'on ne pourrait ni dtester ni railler. Enfin, si on tendait ce principe tout ce que l'on voit chez les juifs et les chrtiens, on ferait de leurs religions des religions presque aussi vridiques et sacres que la ntre. Ceci nous interdirait de dire par exemple que les papillotes des juifs sont risibles parce qu'en le faisait on mcroirait ("si a se trouve, un moment donn, c'est Allah qui a dcrt le port des papillotes "). Pour en revenir au shabbat, est-ce que moi, en tant que musulman, je n'ai pas le droit de penser que le shabbat est une adoration trs contraignante, si contraignante que certains juifs rusent pour en contourner les interdits ? Je pense l'interdiction d'allumer une source de lumire pendant le shabbat qui est contourne par certains juifs qui suggrent pour a un goy d'allumer la lumire en lui disant "vous ne trouvez pas qu'il fait un peu sombre ?". N'ai-je pas le droit de me moquer d'une religion qui plonge ses adeptes dans le noir pendant un jour par semaine ? En somme, Pluma nous demandait presque de ne pas tre critiques vis--vis du judasme et du christianisme, sans aller jusqu' les pratiquer, tout en se grattant la tte pour y sparer l'authentique sacr de l'inauthentique potentiellement risible. Tout a m'interpelle et ncessite des clarifications.

    Quelques passages horribles du Talmud pour que l'on sache de quoi on parle :
    - Les mes des non-juifs proviennent d'esprits impurs que l'on nomme porcs.
    - Les juifs peuvent voler les non-juifs.
    - La proprit d'un Non-juif appartient au premier juif qui la rclame.
    - Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c'est pour tromper ou faire condamner un Non-juif.
    - Des juifs qui trompent un Non-juif, doivent se partager le bnfice quitablement.
    - Il est permis de tuer indirectement un Non-juif, par exemple, si quelqu'un qui ne croit pas en la Torah. tombe dans un puits dans lequel se trouve une chelle, il faut vite retirer l'chelle.
    Dernire dition par Pseudonym; 20/08/2011 11h16

  2. #2
    Membre habitu Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    469
    As salamou 3alaykoum

    Pour synthtiser le principe - discutable - de Pluma concernant l'attitude que le musulman doit avoir face aux lgislations abroges, on pourrait dire que son principe s'appelle "la rgle des trois ni" : une lgislation abroge ne peut ni tre mise en pratique (mcrance), ni moque (mcrance), ni dnigre (mcrance). On rappelle que son principe concernait le cas d'une lgislation contenue dans un livre rvl, puis abroge par autre livre rvl un Messager postrieur. Le shabbat tait l'exemple qu'il avait utilis. OK. Maintenant quel doit-tre notre attitude face une lgislation rvle Mohammed (saw) puis abroge de son vivant ? Est-ce que l aussi le principe de Pluma doit s'appliquer (ni mise en pratique, ni rpulsion, ni moquerie) ?

    Pur clarifier ma question, je vous donne un exemple, qui m'a beaucoup troubl, d'une chose qui a t provisoirement autorise aux musulmans avant d'tre abroge par le Messager (saw) : le mariage temporaire. Vous savez que pendant une courte priode celui-ci a t autoris aux Compagnons (rAa), puis interdit par Mohammed (saw). Or vous savez aussi qu'on utilise l'autorisation du mariage temporaire pour dnigrer la religion chite. Cette pratique est mme l'un des symboles les plus connus de l'garement chite au mme titre que leur dification des imam ou leur mythologie ridicule brode autour d'Ali (rAa). Tout le monde est choqu par le mariage temporaire. Les chites eux-mmes n'arrivent pas dfendre cette pratique parce qu'effectivement personne ne voudrait voir sa mre ou sa sur pratiquer le mariage temporaire. Sauf que les chites retournent l'argument contre nous en nous rappelant que chez les Sunnites aussi le mariage temporaire a t autoris (pendant un certain temps), donc que cette pratique n'est pas repoussante puisqu'Allah (saw) Lui-mme l'a autorise (pendant un certain temps). Quand les chites contre-argumentent de cette faon, on commence par balayer leur rplique d'un revers de la main en se rappelant qu'ils mentent comme des arracheurs de dents. On se dit que jamais Allah n'aurait pu autoriser un tel acte, mme temporairement. Sauf que les chites, partir de nos sources, nous apportent les preuves que le mariage temporaire a bien t autoris pendant quelques temps. On vrifie alors s'ils disent vrai et on s'aperoit que pour une fois les chites n'ont pas menti : le mariage temporaire a bel et bien t autoris aux Compagnons (rAa).

    L'argument nous retombe donc sur la figure. Malaise. Comment puis-je continuer reprocher aux chites leur pratique du mariage temporaire alors que des Compagnons eux-mme l'ont pratiqu parce qu'Allah l'a autorise ? Moi qui il y a 5 minutes mprisait les chites en leur jetant le mariage temporaire la face, qu'est ce que je dois penser maintenant que je sais que cette pratique a t licite pendant un temps ? Ai-je le droit de continuer trouver cette pratique dgotante maintenant que je sais que son autorisation venait d'Allah et de son Messager (saw) ? Si oui, en vertu du principe de Pluma, je mcrois puisque je n'ai pas le droit d'avoir de la rpulsion pour ce qu'Allah a rvl. Si non, je dois tre honnte en arrtant d'utiliser le mariage temporaire comme un argument contre les chites et en considrant comme normal le fait de voir les femmes qui nous sont proches unies des hommes de passage. Est-ce que je peux appliquer la "rgle des 3 ni" au mariage temporaire : ni le mettre en pratique, ni m'en moquer, ni le critiquer ? Ou alors, puisqu'il est justement abrog, est-ce que je peux le rprouver et continuer har l'ide de voir nos mres en couple avec des hommes de passage ?

    La dnonciation du mariage temporaire comme pilier du rejet de la religion chite : http://www.taqiya.net/le-mariage-temporaire.html
    Dernire dition par Pseudonym; 23/09/2011 23h09

  3. #3
    Membre habitu Avatar de Hrith
    Inscrit
    June 2010
    Messages
    1 762

    بسم الله الرحمن الرحيم
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته




    Je ne vois pas trop l'intert de moquer les pratiques et/ou la religion d'autrui. C'est mme contre productif. Le prophte saws a mis en garde contre le fait d'insulter la religion d'autrui. Pour les travaux des savants, ibn Taymiyya comme ibnu l Qayyim ont crit sur le christianisme pour "dmonter" leurs croyances mais on ne lit pas de moqueries ou autres dans leurs propos. Idem avec les diffrentes sectes "islamiques".

    wa Llhu a`lm.



    و السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

    Ne perds pas ton temps dire que tu ne peux pas: essaies.
    Ne perds pas ton temps dire tu ne sais pas: apprends.

  4. #4
    Membre habitu Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    469
    Citation Envoy par Hrith Voir le message

    Je ne vois pas trop l'intert de moquer les pratiques et/ou la religion d'autrui. C'est mme contre productif. Le prophte saws a mis en garde contre le fait d'insulter la religion d'autrui. Pour les travaux des savants, ibn Taymiyya comme ibnu l Qayyim ont crit sur le christianisme pour "dmonter" leurs croyances mais on ne lit pas de moqueries ou autres dans leurs propos. Idem avec les diffrentes sectes "islamiques".
    Barak Allahou fik pour ta rponse (qui rsout une petite partie du problme).
    Avant toute chose, je ne rclame pas le droit d'insulter les religions. Je ne suis ni kamikaze ni provocateur. Ensuite, je ne parle pas de toutes les religions, mais seulement des religions du Livre. A l'intrieur de ces religions du Livre, je ne mintresse qu'aux lgislation abroges en vous demandant quelle doit tre l'attitude du musulman face ces lgislations. Pluma rpondait cette question par la "rgle des 3 ni" ; et c'est la validit de cette rgle qui me pose problme. J'ai commenc y apporter des critiques ; puis j'ai tendu la question aux lgislations abroges pendant l're islamique travers l'exemple du mariage temporaire. On est donc trs loin du fait d'aller par exemple se tenir la sortie d'une synagogue pour crier "Ehhh les mecs, il est impraticable votre shabbat et vos papillotes elles sont ridicules !".

    Sinon, c'est vrai que se moquer des religions est contre-productif. Mais en petit comit constitu uniquement de musulmans, c'est plaisant.

  5. #5
    Membre habitu Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    469
    As salamou 3alaykoum

    Je remonte le sujet.

  6. #6
    Membre
    Inscrit
    November 2011
    Messages
    54
    Al salmu 'alaykum

    De retour. Il me fait grand plaisir de vous revoir.

    Le principe fondamental de l'argumentation de Pluma est que tout ce qui a t rvl par Allah est sacr, que ce soit abrog ou toujours en vigueur ; or dtester ou se moquer de ce qui est sacr quivaut de la mcrance selon un principe bien connu.
    Oui bien sr.

    Juste pour te donner une ide, dans le 35e volume de Majm' Al-Fatw, Ibn Taymiyya est questionn concernant un homme qui insulte la Torah.

    Le Shaykh rpond alors en faisant un tafSl :

    s'il insulte la Torah en tant que tel (donc a inclut le sabat), c'est un kfir, il faut le tuer sans accepter a tawba selon le meilleur des deux avis (c'est lui qui parle). Il dit par contre que s'il veut se moquer de leur version modifie, des trucs rajouts, etc. il n'y a pas de mal (si ma mmoire ne me fait pas dfaut).

    Donc je ne vois pas comment on pourrait penser correct de dire "non mais vous vous rendez compte, ils s'empchent telle et telle nourriture, n'est-ce pas absurde en tant que tel?" Quelle est la diffrence entre cela et dire "non mais les musulmans s'interdisent la viande du mushrik, n'est-ce pas absurde?"

    De la mme manire, je sais trs bien que quand tu lis le verset "wa 'al alladhna hd harramn kulla dh Dhufur..." tu ne te dis pas "mais comme ces dcrets divins ne font aucun sens..."

    De toute faon, souvent se moquer de leur religion peut nous tre retourn avec le mme principe. Si on se moque d'un huKm ta'abuddi de leur religion, ils pourraient se retourner et dire "et vous dans votre religion, il y a tel Hukm ta'abuddi qui ne fait aucun sens" et alors l on se trouve en fcheuse position.

    on n'a pas le droit d'avoir de la rpulsion pour les paroles figurant dans le Talmud parce qu'il se pourrait qu'elles aient t authentiques et qu'elles refltent ce qu'Allah a dcrt, mme si elles sont aujourd'hui abroges par le Coran.
    En tant que tel, le Talmd est un livre probablement plus satanique qu'autre chose, mais un autre problme est que des fois, des musulmans duqus dans l'Islm rose-bonbons se moquent de principes qui ont leur quivalent ou proches dans l'Islm...

    En fait, on doit nuancer. On DOIT avoir de la rpulsion pour certaines paroles du Talmd.

    Donc l'injustice envers les mcrants est condamne par Allah ; ce qui me donne le droit de rire de ces passages du Talmud.
    Mais voil, ce que je pense que j'avais pens en 2009 est que justement, est-ce impossible qu'Allah ait dcrt que les Enfants d'Isral devaient massacrer les populations autochtones (ie les goyyim de l'poque) en Palestine?

    C'est ce qui est mentionn dans la Bible.

    Ensuite, a trouve peut-tre son quivalent dans le Coran en partie!

    Allah a dit : qtil alladhna l yu-minn billahi wa l bi-l-yawm al-khir [...] Ce verset est utilis par plusieurs fuqah- (la majorit des Shfi'ites et Hambalites) pour dire que les non ahl al-kitb ont deux choix de la part des musulmans : Islm ou pe. (L'autre opinion existe, et c'est le choix des Ahnf, Mlikiyya et Ibn Taymiyya entre autre, savoir qu'ils ont le choix de la jizya).

    Ensuite, la jizya ne trouve pas sa place dans ce que les gens appellent couramment "justice." En gros, on leur dit "ou bien vous vivez sous notre autorit, nous envahisseurs trangers, en nous donnant tel montant et en acceptant telle et telle condition dfavorable face aux musulmans etc." La jizya, c'est une grosse humiliation dans le madhhab Shfi'i par exemple.

    Donc est-ce si impossible qu'Allah ordonne un groupe de muwahhidn de massacrer des polythistes? Je ne pense pas. Et donc, je ne vois pas l'intrt de se moquer de passages "choquants" du talmud.

    Aussi, dans la Bible, il est mentionn qu'Allah a donn l'ordre aux enfants d'Isral de massacrer tous les habitants et de brler tous leur biens.

    On pourrait dire "c'est du gaspillage, c'est bTil" et effectivement a serait bTil de faire a notre poque et a serait du ithm de dtruire des biens sans raison, mais on sait bien que le messager d'Allah a mentionn tre le premier et dernier messager qui le butin tait permis (a se trouve dans le hadth de Jbir qui se trouve dans les SaHHayn), et donc il est fort probable que les messagers avant lui devaient dtruire le butin de guerre.

    Cela nous donne-t-il le droit de dire "la loi d'Allah tait tellement mauvaise ce moment?"

    Mais en tant que tel, si on voyait des juifs se battre et dtruire le butin, on pourrait le traiter de gaspilleurs et de sals mcrants car c'est ce qu'ils sont, tandis qu'un messager d'Allah qui appliquerait une loi comme cela serait au summum de la pit.

    on ferait de leurs religions des religions presque aussi vridiques et sacres que la ntre.
    Non. Les chrtiens n'ont peu prs rien de sacr. Les seules choses sacres chez eux sont les rgles morales qui ont leur quivalent dans notre religion.

    D'ailleurs, j'aime blasphmer la religion chrtienne de manire qubecoise parce que je sais trs bien que 's n'a pas ordonn de manger son corps (ostie, calisse) ou de boire son sang (vin) pour commmorer son sacrifice et sa rsurrection parce qu'il n'a t ni sacrifi pour les pchs des gens, ni remis en vie 3 jours aprs sa mort.

    Moquons-nous d' peu prs tous leur rites, ceux-ci ne prtendent mme pas qu'ils viennent de Jsus, ils disent que c'est l'glise qui les ont institus dans la majorit du cas!


    Ceci nous interdirait de dire par exemple que les papillotes des juifs sont risibles parce qu'en le faisait on mcroirait ("si a se trouve, un moment donn, c'est Allah qui a dcrt le port des papillotes ").
    Bonne question. Mais le mieux est de l'viter, car le messager d'Allah a interdit de les dmentir ou de les croire dans ce qu'ils rapportent.

    De toute faon on ne peut pas faire le takfr d'un musulman pour se moquer de papillotes car on a aucune preuve que a fait partie du dn d'Allah et un homme ne peut pas sortir de l'Islm en niant quelque chose au sujet duquel il ne peut pas avoir de connaissances...

    Pour en revenir au shabbat, est-ce que moi, en tant que musulman, je n'ai pas le droit de penser que le shabbat est une adoration trs contraignante, si contraignante que certains juifs rusent pour en contourner les interdits ?
    Il n'y a pas de doute que c'est contraignant... je ne pense pas que personne s'oppose cela.

    Allah a dit : wa yaDa'u 'anhum iSrahum wa al-aghll allat knat 'alayhim.

    Pas de doute que la Torah tait une loi difficile suivre...

    Mais entre dire a et insulter le principe en tant que tel, il y a une marge.

    - Les mes des non-juifs proviennent d'esprits impurs que l'on nomme porcs.
    On sait que c'est bTil, alors moquons-nous en autant qu'on le veut.

    - Les juifs peuvent voler les non-juifs.
    Et nous pouvons les dpossder de leurs biens de manire gnrale (il y a des cas part videmment on parlera de a plus tard). Donc o est le problme dans le principe voqu dans ce passage?

    Ce qui est horrible en fait est qu'un juif tente de voler un musulman... Sinon, je ne suis pas choqu plus que a. Pour moi a me semble potentiellement correct comme loi l'origine. C'est mme absurde de dire "hey! cette religion est horrible et barbare car ils permettent de prendre les biens des gens d'une autre religion." J'ai envi de dire ce mec-l "hey hey! faudrait que tu rveilles car c'est permis dans l'Islm..."

    - Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c'est pour tromper ou faire condamner un Non-juif.
    Je ne vois pas comment a pourrait tre correct, Allah ne permet pas la traitrise, les faux-tmoignages etc.

    - Il est permis de tuer indirectement un Non-juif, par exemple, si quelqu'un qui ne croit pas en la Torah. tombe dans un puits dans lequel se trouve une chelle, il faut vite retirer l'chelle.
    Voir plus haut.

    Ai-je le droit de continuer trouver cette pratique dgotante maintenant que je sais que son autorisation venait d'Allah et de son Messager (saw) ?
    Excellente question. Je me demande si un ordre est comparer avec une permission ...

    Mais dans tous les cas, je ne suis pas un faqh, c'est juste qu'on ne peut pas se moquer des livres d'Allah. a, aucun musulman n'en doute, c'est tout.

    Malheureusement, certains se moquent de certains passages alors que techniquement il y a de grandes chances que cela soit authentique l'origine ou mme qu'une chose trs similaire se trouve dans notre propre religion et donc se moquer de certains principes dans le Talmd revient parfois se moquer de notre dn ou quelque chose de similaire.

  7. #7
    Membre habitu Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    469
    As salamou 3alaykoum

    Je suis heureux de voir que c'est le principal intress qui y rpond lui-mme. Content de te relire. Juste une question : comment est-ce que tu es tomb sur le forum et sur ce sujet en particulier ?
    Concernant tes rponses, elles minterpellent et mritent que je me renseigne plus sur le bien-fond de l'abrogation. Je prfre laisser le sujet en suspens le temps que je tire les choses au clair. Incha'Allah, je reviendrais ensuite vers toi.

    Juste en passant : le Talmud est d'autant plus rejeter qu'au moins deux sectes juives le rejettent elles-mmes : les juifs d'Ethiopie qui pratiquent une forme de judasme plus primitif (et sont ma connaissance les seuls sacrifier des animaux) et les juifs karates dont la ala ressemble normment la ntre. Malgr l'garement qui domine dans la religion juive, on y reconnat une parcelle de vrit et la prsence d'Allah bien plus que dans le christianisme qui est une religion pathtique, surtout depuis Vatican II. Par moments, on a mme envie envie de dire aux juifs "un p'tit effort les gars, vous y tes presque". Pourtant, on sait par l'exprience et par la parole d'Allah que les chrtiens sont bien plus disposs embrasser l'Islam que les juifs.

  8. #8
    Membre
    Inscrit
    November 2011
    Messages
    54
    Al salaamu 'alaykum

    Quelqu'un m'a donn le lien sur un autre forum.

    on a mme envie envie de dire aux juifs "un p'tit effort les gars, vous y tes presque". Pourtant, on sait par l'exprience et par la parole d'Allah que les chrtiens sont bien plus disposs embrasser l'Islam que les juifs.
    C'est vrai lol.

    Justement, un fils de Rabbin marocain (Samou-al... tu peux trouver son livre sur internet en arabe... a s'appelle Al-Srim quelque chose fy al-radd 'ala naSara wa al-yahd) qui s'tait convertit l'Islm disait justement que les karates embrassait l'Islm (au moyen-ge, ils taient presque 40% des juifs selon wikipdia) beaucoup plus que les rabbiniques (d'o, entre autre, la quasi-disparition des karates) car dans le fond, quand on a la Torah, on a pas vraiment de grosses raisons de rejeter le Coran, tandis qu'avec toutes les choses que les juifs rabbiniques rajoutent comme interprtation, c'est beaucoup plus dur d'accepter le Coran.

  9. #9

  10. #10
    Membre habitu Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    469
    Es selmou 3aleykoum

    Citation Envoy par Pluma Voir le message

    C'est vrai lol.

    Justement, un fils de Rabbin marocain (Samou-al... tu peux trouver son livre sur internet en arabe... a s'appelle Al-Srim quelque chose fy al-radd 'ala naSara wa al-yahd) qui s'tait convertit l'Islm disait justement que les karates embrassait l'Islm (au moyen-ge, ils taient presque 40% des juifs selon wikipdia) beaucoup plus que les rabbiniques (d'o, entre autre, la quasi-disparition des karates) car dans le fond, quand on a la Torah, on a pas vraiment de grosses raisons de rejeter le Coran, tandis qu'avec toutes les choses que les juifs rabbiniques rajoutent comme interprtation, c'est beaucoup plus dur d'accepter le Coran.
    C'est clair que le Talmud neutralise, touffe, teint les quelques lumires divines contenues dans la Torah. Par exemple, je trouve trs joli et lumineux ce passage de la Torah : coute, Isral! Lternel, notre Dieu, est le seul ternel. Tu aimeras lternel, ton Dieu, de tout ton cur, de toute ton me et de toute ta force. . Bien que cet extrait soit dogmatiquement valide, on ne peut pas garantir que ce soit exactement dans ces termes-l qu'Allah l'a rvl.

  11. #11
    Membre habitu Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    469
    es-selmou 3aleykoum

    En relisant les rponses publies ici, les positions tenues paraissent logiques. Il ne faut pas se moquer d'une chose potentiellement rvle par Allah avant le Coran car 1) il se peut que l'Islam ai quelque chose qui y ressemble ; 2) c'est contre-productif ; 3) nos savants ne le font pas ; 4) les communauts prcdentes taient soumises des lois devenues absurdes aujourd'hui mais compltement justifies leur poque. Au sujet du point 4, on peut supposer que si les Isralites ne devaient prier que 3 fois par jour, c'tait pour rendre plus supportable leur culte quotidien en contrebalanant une lgislation trs porte sur les interdictions et les obligations. En effet, les rabbins dnombrent pas moins de 613 commandements dans le judasme, dont certains nous paraissent humainement insupportables comme l'obligation pour une femme indispose de faire chambre part pendant 11 12 jours. A l'inverse, les lgislations des prcdents Messagers (paix eux) permettaient des choses qui nous sont dsormais interdites. Par exemple, les Isralites pouvaient boire du vin. En se basant sur la biographie de Jsus (paix lui) telle qu'elle se trouve dans les quatre vangiles, le dernier des prophtes d'Israel n'a pas interdit le vin puisqu'il en aurait bu lui-mme. Si on y ajoute le fait que les Arabes de l'ant-Islam en buvaient aussi, on comprend que la boisson prfre des clochards a t autoris pendant plusieurs millnaires jusqu' ce que le Coran vienne, progressivement, l'interdire. Et l, on tient le contre-exemple suivant : Allah a autoris le vin pendant bien plus longtemps qu'il ne l'a interdit ; je dteste le vin ; je ne mcroie pourtant pas en dtestant cette boisson, mme si c'est Allah qui l'a longtemps permise. Au contraire, en hassant le vin, je me rapproche d'Allah. Voici un deuxime exemple illustrant le mme principe. Le Coran dit que Salomon (paix lui) avait asservi les djinn-s qui fabriquaient pour lui des statues. Or la lgislation rvle Mohammed (paix et salut lui) interdit la figuration humaine et animale. Va t-on dire que nous avons apostasi pour avoir dtest les statues qu'Allah permettait pendant un temps alors que nous avons t duqus excrer les statues ? Certainement pas, sauf vouloir devenir fou ou schizophrne. A partir de ces deux exemples, on peut dire sans avoir peur d'apostasier qu'il est quelquefois parfaitement autoris de rprouver ce qu'Allah a permis puis interdit. J'ai le droit et le devoir de dtester les statues et le vin. J'ai aussi le droit de trouver trop exagre la faon qu'avaient les anciennes communauts de se saluer en se prosternant les uns devant les autres (la prosternation de salutation faite par Mose devant son beau-pre dans la Torah, la prosternation de la famille de Joseph devant lui). Il n'y a aucune provocation en disant a, mais seulement une volont de temprer, de mettre des limites au principe rappel par Pluma partir d'un verdict rendu par Ibn Taymiyya.

    D'ailleurs, le principe de l'apostasie par rpulsion pour une partie de la Rvlation me semble devoir lui aussi tre tempr. Doit-on exclure de l'Islam toute convertie occidentale, duque dans le port du short et de la mini-jupe, parce son ducation a provoqu en elle une rpulsion spontane et impossible refouler la premire fois qu'elle a vu un voile intgral ? Est-ce qu'il fallait dcrter mon apostasie en 2002 quand j'ai t choqu en voyant pour la premire une femme vtue d'un voile intgral ? Je ne pense pas. Est-ce qu'on ne devrait pas laisser aux nouveaux venus et aux re-venus un temps d'adaptation, de reformation des gots et des couleurs, pour que leurs penchants naturels et incontrlables correspondent la Rvlation ? Je pense que si. C'est un autre sujet qui mriterai un fil ddi. Vous comprendrez que je cherche simplement ne pas aboutir du tekfir de masse sur la base des sentiments du coeur.

Tags pour ce sujet

Rgles des messages

  • Vous ne pouvez pas crer de sujets
  • Vous ne pouvez pas rpondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas diter vos messages
  •