Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Résultats de 1 à 30 sur 37

Sujet : Que pensez de la philosophie de Tariq Ramadan?

  1. #1
    Membre récent
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    40

    Que pensez de la philosophie de Tariq Ramadan?

    As-Salamu 'aleykum wa rahmatuLlah


    J'ai une question qui me tourmente depuis assez bien longtemps à propos du théologien Tariq Ramadan. En effet celui-ci adopte une certaine philosophie voire une nouvelle conception de l'islam aujourd'hui.

    Il adopte quelques rôles dans cette société à la fois louable mais présentant des limites.

    En effet en parlant des bénéfices que celui-ci apporte à la communauté musulmane, on compte le fait qu'il prenne la défense des musulmans, en défendant leur honneur et en prouvant par A+B que ceux-ci sont des citoyens europpéens comme les autres. Aussi, il défend très bien la cause palestienne dans les plateaux télévisés ou autre. Il fait en sorte de casser les préjugés à l'encontre des musulmans en prouvant qu'ils sont intégrés dans la société, mais c'est la société française - ou d'ailleurs européenne - qui se le refuse. Il encourage également les musulmans(e)s à se mélanger avec les non-musulmans dans les institutions pour se faire accepter et faire montrer sa voix. Al mouhim, Tariq Ramadan semble être à se point de vue le représentant ou le défenseur des musulmans en France -surtout lors des plateaux télévisés-.

    Néanmoins, cet homme fut beaucoup critiqué par certains musulmans, j'ai pû lire de grosses mises en garde, il me semble même qu'un savant l'a sorti de l'islam à propos d'une position qu'il avait adopté. Sans compter que concernant des sujets liés à notre pratique - comme le port du sittar ou niqab - celui-ci avance l'idée qu'il ne fait pas parti de l'islam et n'hésites pas à montrer son désaccord avec cela.

    Que pensez alors de ces ambigûtés qui à la fois l'honore et d'un autre côté nous laisse penser qu'il y a un désir de vouloir être intégré dans la société parmi les non musulmans?

    Aussi, j'ai vu qu'il a sorti un livre intitulé "Mon intime conviction", qui parle en effet de l'appréhension qu'ont les occidentaux envers la visibilité des musulmans. L'analyse parait purement sociologique donc elle porte sur des constats analysés et expliqués.

    Je cite un court extrait :


    Comment analyser les défis et les difficultés liés à la " nouvelle visibilité des citoyens occidentaux de confession musulmane " ? Comment appréhender, lorsqu'elles ne sont pas périmées, les délicates notions de racines, d'identité, d'intégration, d'immigration et de sécurité ? Comment penser posément le fait musulman sans agiter ces outils de " politique émotionnelle " que sont
    aujourd'hui le foulard, le niqab ou la burqa ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles Tariq Ramadan, fort d'un engagement de plus de vingt ans contre le " clash des perceptions", apporte ici des réponses franches, accessibles et dépassionnées. Dépassant les préjugés et l'incompréhension, il appelle en particulier les musulmans d'Occident à rejeter les réflexes minoritaires et la tentation victimaire, afin d'être des citoyens engagés connaissant leurs responsabilités et leurs droits. A charge, pour les non-musulmans, de les reconnaître comme voisins et citoyens à part entière, afin d'élaborer une vision commune de l'avenir et de favoriser l'avènement d'un vrai pluralisme. Echapper aux " ghettos " mentaux, sociaux, culturels et religieux pour accéder à une nouvelle ère de l'islam occidental : telle est l' " intime conviction " de Tariq Ramadan, et la chance qu'il invite chacun à saisir, sans distinction de culture ou de foi.



    Que penser de la démarche et de la philosophie qu'adopte aujourd'hui Tariq Ramadan, est-elle louable ou au contraire, mène t'elle vers une voie qui s'écarte de la noble voie du Messager d'Allah que doit suivre tout musulman?

    Barak Allahufikum.

    Fi amaniLlah


    Wa Salamu 'aleykum wa rahmatuLlah

  2. #2
    Membre habitué Avatar de Hârith
    Inscrit
    June 2010
    Messages
    1 762

    بسم الله الرحمن الرحيم
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته




    Ma soeur, voici mon avis et permettez moi d etre direct.
    Cet homme n a pas de rapport avec l Islam du moins l Islam tel qu il a ete transmis par Muhammad saws. Aucun rapport avec l Islam porte par les premieres generations de musulmans.
    Lorsque l on laisse la rhetorique de cote, il ne reste que la zandaqa. Je ne vois rien de louable dans son action. Il ne fait qu embrouiller certains esprits.
    Et s il se peut qu il soit l ennemi de mon ennemi, ca n en fait pour autant mon ami ou un frere ou je ne sais quoi.






    و السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


  3. #3
    Membre récent
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    40
    As-Salamu 'aleykum wa rahmatuLlah


    Barak Allahufik pour votre réponse rapide.

    Moi même, je ne prends pas la science de cet homme, j'ai d'autres références qui sont les savants se basant sur la compréhension de l'islam des trois premières générations.

    Néanmoins, ce qui me laisse poser ces questions c'est que d'une part cet homme est très intellectuel et qu'il avance de bonnes choses quand au constat actuel des musulmans en Europe (discrimination, ségrégation, islamophobie). Aussi il parait très cultivé en matière religieuse.

    Maintenant j'aimerais savoir quel est son véritable Minhaj, autrement dit est-ce celui des frères musulmans qui consiste à faire rentrer l'islam et les musulmans dans l'esprit des français afin que finalement il soit accepté voir adopté, ce qui entrainerai de nombreuses convertions à l'islam? Ou bien son discours mène vers l'égarement et que sa philosophie est contre ce qu'Allah nous a enseigné.

    Je ne suis pas une lectrice de cet homme, je le regarde seulement quand il passe à la télé. Mais je trouve qu'il y a des choses qui ne vont pas dans son discours, Allahu 'alem.

  4. #4
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    As salamu 'alaykum

    Je ne parle pas de Tarek Ramadan car il n'y a pas pour moi une chose qui s'appellerait " l'avis et la méthode de Tarik Ramadan " et qui mérite qu'on se positionne par rapport à elle. Il faut se former pour apprendre à éviter le kufr et le chirk mais le concept ' tarek ramadan " n'existe pas.

    Juste un mot sur les discriminations et l'islamophobie. On doit les dénoncer sur une base islamique mais pas pour démontrer que la France ne respecte pas ses propres principes car cela revient à accepter ces principes. Ensuite, le fait que l'islam ne soit pas accepté doit être pris comme une bonne nouvelle si on s'en tient à la Révélation. Enfin, les mala-, les dignitaires d'une nation n'ont jamais accepté l'islam de tout temps, même quand ils ont les preuves que c'est la vérité, comme c'est le cas de pharaon avec les spécialistes sorciers. Se concentrer sur eux, c'est appuyer sur ce qui sert à désinformer la masse, qui elle nous intéresse, comme elle a intéressé les prophètes. Donc concentrons-nous sur les mécréants parmi nos voisins et nos fréquentations, ainsi que nos frères et soeurs dans l'égarement, plutôt que de critiquer à tout va les dignitaires et leurs alliés journalistes et intello, qui eux seuls profitent de ces pseudo dénonciations d'islamophobie et de discrimination.

  5. #5
    Membre actif Avatar de Chocolat
    Inscrit
    September 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    262
    assalamou alaikoum,

    Citation Envoyé par Avant l'Heure Voir le message
    Juste un mot sur les discriminations et l'islamophobie. On doit les dénoncer sur une base islamique mais pas pour démontrer que la France ne respecte pas ses propres principes car cela revient à accepter ces principes.
    Reste que c'est licite et réjouissant à la fois de se gausser de leurs idolâtries incongrues en ironisant sur les contradictions dans ces principes / leurs applications. Gnarf gnarf gnarf.

  6. #6
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    Citation Envoyé par Chocolat Voir le message
    assalamou alaikoum,


    Reste que c'est licite et réjouissant à la fois de se gausser de leurs idolâtries incongrues en ironisant sur les contradictions dans ces principes / leurs applications. Gnarf gnarf gnarf.
    As salamu 'alaykum

    C'est vrai d'autant plus que la Révélation nous apprend que seule la vérité n'engendre pas l'incohérence. C'est licite si on considère que les idolatries sont idolatries et non pas vérité.

  7. #7
    Membre actif Avatar de Chocolat
    Inscrit
    September 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    262
    assalamou alaikoum,

    J'y vois une des attitudes reflétant et valorisant la fierté d'être muslim.

  8. #8
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    Citation Envoyé par Chocolat Voir le message
    assalamou alaikoum,

    J'y vois une des attitudes reflétant et valorisant la fierté d'être muslim.
    As salamu 'alaykum

    Oui je suis d'accord avec tout ca oukhti. Mais ca reste un détail, la fierté d'être muslim est contenu dans des domaines bien plus important, et bien plus critiques pour notre avenir après la mort. Quand on a relevé les incohérences, en définitive, on n'a pas fait grand-chose.

  9. #9
    Membre récent
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    40
    As-Salamu 'aleykum wa rahmatuLlah


    Citation Envoyé par Avant l'Heure Voir le message
    As salamu 'alaykum

    Je ne parle pas de Tarek Ramadan car il n'y a pas pour moi une chose qui s'appellerait " l'avis et la méthode de Tarik Ramadan " et qui mérite qu'on se positionne par rapport à elle. Il faut se former pour apprendre à éviter le kufr et le chirk mais le concept ' tarek ramadan " n'existe pas.

    Juste un mot sur les discriminations et l'islamophobie. On doit les dénoncer sur une base islamique mais pas pour démontrer que la France ne respecte pas ses propres principes car cela revient à accepter ces principes. Ensuite, le fait que l'islam ne soit pas accepté doit être pris comme une bonne nouvelle si on s'en tient à la Révélation. Enfin, les mala-, les dignitaires d'une nation n'ont jamais accepté l'islam de tout temps, même quand ils ont les preuves que c'est la vérité, comme c'est le cas de pharaon avec les spécialistes sorciers. Se concentrer sur eux, c'est appuyer sur ce qui sert à désinformer la masse, qui elle nous intéresse, comme elle a intéressé les prophètes. Donc concentrons-nous sur les mécréants parmi nos voisins et nos fréquentations, ainsi que nos frères et soeurs dans l'égarement, plutôt que de critiquer à tout va les dignitaires et leurs alliés journalistes et intello, qui eux seuls profitent de ces pseudo dénonciations d'islamophobie et de discrimination.

    Barak Allahufik pour votre réponse.

    Si je comprends bien, vous parlez de la position de Tariq Ramadan en tant que défenseur des musulmans uniquement dans le cadre des discriminations et de l'islamophobie, afin de justifier comme quoi les valeurs des mécréants n'étaient pas appliqués à tous les groupes ethniquse voire religieux. Vous dites alors que le meilleur serait effectivement que Tariq Ramadan défende la cause des musulmans à travers ce qu'il existe dans le Coran et/ou de la Sunna.

    Mais qu'en est-il alors de sa position vis à vis de la religion en elle même (Coran et Sunna). Son idéologie est-elle acceptable ou tend-elle vers un égarement?

    J'ai lu des mises en garde contre lui, dont un savant qui l'a sorti de l'islam. J'aimeraias donc savoir d'où tient-il sa 'aqida? Est-il pour une réforme de l'islam? Autrement dit modifier la religion, ou bien tend-il simplement à contextualiser l'islam aujourd'hui?

    Barak Allahufikum

  10. #10
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    Citation Envoyé par Oum Riyad Voir le message
    As-Salamu 'aleykum wa rahmatuLlah

    Barak Allahufik pour votre réponse.

    Si je comprends bien, vous parlez de la position de Tariq Ramadan en tant que défenseur des musulmans uniquement dans le cadre des discriminations et de l'islamophobie, afin de justifier comme quoi les valeurs des mécréants n'étaient pas appliqués à tous les groupes ethniquse voire religieux. Vous dites alors que le meilleur serait effectivement que Tariq Ramadan défende la cause des musulmans à travers ce qu'il existe dans le Coran et/ou de la Sunna.

    Mais qu'en est-il alors de sa position vis à vis de la religion en elle même (Coran et Sunna). Son idéologie est-elle acceptable ou tend-elle vers un égarement?

    J'ai lu des mises en garde contre lui, dont un savant qui l'a sorti de l'islam. J'aimeraias donc savoir d'où tient-il sa 'aqida? Est-il pour une réforme de l'islam? Autrement dit modifier la religion, ou bien tend-il simplement à contextualiser l'islam aujourd'hui?

    Barak Allahufikum
    Wa 'alaykum salam

    Wa fik barakallah.

    Non je ne dis pas ca. Je dis qu'il n'existe pas un sujet de discussion ' tarik ramadan '. Mais j'ai rebondi sur le sujet de l'islamophobie dénoncée parce que ce sujet bateau, à la mode, ne révèle pas forcément la valeur de la personne. L'islamophobie est un sujet coranique et prophétique, un sujet traité par les savants. Aujourd'hui n'importe qu'elle " journaliste " musulman ou penseur ou je ne sais quoi fait ses choux gras et attire son monde avec ce sujet. On pourrait croire que tous ces gens relève l'islamophobie dans une perspective islamique mais quand on creuse un peu, on voit qu'il en est tout autre. Comme récemment sur un blog où l'auteur interpelle les islamophobes de l'élite francaise en leur opposant les " islamophiles " qui nomment leur rue du nom d'un musulman. C'est ce que je voulais dire. Critiquer l'islamophobie, ce que beaucoup de non musulmans font, ne révèlent pas forcément un bonne aqida et une bonne compréhension de ce que l'islam appelle islamophobie.

    Wassalam

  11. #11
    Membre habitué Avatar de Hârith
    Inscrit
    June 2010
    Messages
    1 762

    بسم الله الرحمن الرحيم
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته




    wa fîk bâraka Llâh ma soeur.

    Citation Envoyé par Oum Riyad Voir le message
    Barak Allahufik pour votre réponse.

    Si je comprends bien, vous parlez de la position de Tariq Ramadan en tant que défenseur des musulmans uniquement dans le cadre des discriminations et de l'islamophobie, afin de justifier comme quoi les valeurs des mécréants n'étaient pas appliqués à tous les groupes ethniquse voire religieux. Vous dites alors que le meilleur serait effectivement que Tariq Ramadan défende la cause des musulmans à travers ce qu'il existe dans le Coran et/ou de la Sunna.

    Mais qu'en est-il alors de sa position vis à vis de la religion en elle même (Coran et Sunna). Son idéologie est-elle acceptable ou tend-elle vers un égarement?

    J'ai lu des mises en garde contre lui, dont un savant qui l'a sorti de l'islam. J'aimeraias donc savoir d'où tient-il sa 'aqida? Est-il pour une réforme de l'islam? Autrement dit modifier la religion, ou bien tend-il simplement à contextualiser l'islam aujourd'hui?
    Dans un premier temps, on ne peut séparer ce que vous nommez "défense des musulmans" de "sa position vis à vis de la religion". C'est un tout.

    Dans un second temps, analysons rapidement son message. Ce message est constitué d'un fond et d'une forme.
    Pour la forme, c'est un français intelligible. C'est un bon français. C'est important de maitriser une langue pour faire passer un message.
    Ca permet d'être clair, concis et précis. Bien parler n'est pas signe d'intelligence ou d'intellectualisme. Ca signifie juste qu'on sait parler et/ou écrire.
    Pour le fond, ce n'est pas de l'Islâm. C'est dans la plupart des cas de la pure zandaqa c'est à dire pour faire simple une idéologie qui se présente comme de l'Islâm mais qui n'en est pas. Pire une idéologie qui cherche à dénaturer l'Islâm. Et ça dans la définition islamique, c'est tout sauf de l'intelligence ou de la science (`ilm). Nous n'avons qu'à revenir au qur'ân pour comprendre qui sont les "doués d'intelligence" dans l'acceptation musulmane.

    Pour le statut de Tariq Ramadan, je vous conseille de ne pas perdre votre temps avec ça ma soeur. Musulman ou pas musulman, c'est une donnée périphérique qui tend à nous faire passer à côté de l'essentiel. C'est une énième diversion qui est contre-productive. Pour Tariq Ramadan, il suffit de cerner son message alambiqué pour comprendre que ce n'est pas de l'Islâm mais une sorte de religion hybride qui est prôné. A partir de ce constat, il faut mettre cet homme et ces idées de côté. Son atout n'est pas son pseudo-intellectualisme. Son principal atout est la méconnaissance qu'ont les musulmans de leur propre religion. Son second atout est une sorte de complexe du colonisé qui voudrait qu'on respecte celui qui parle bien qd bien même il dirait les pires anneries.

    wa Llâhu a`lam.



    و السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


  12. #12
    Membre récent
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    40
    Wa 'aleykum Salam wa rahmatuLlahi wa barakatuh


    Barak Allahufikum d'avoir partagé vos avis. Je m'excuse de vous répondre un peu tardivement.

    Le discours de Tariq Ramadan m'intéresse seulement quand il prend la défense des musulmans à travers ses ouvrages ou dans les plateaux télé. Ce que je trouve louable c'est qu'il tend à enlever l'image de l'indigène musulman dans la perception et dans le regard des Occidentaux qui sont en effet très hostiles à l'islam car il ne connaissent l'islam seulement à travers les préjugés véhiculés par les médias. Du coup, les français gobent ce qui leur est dit sans bien comprendre et collent une étiquette sauvageonne, marginale, arriérée, violente de l'islam qui est en réalité bien en dessus ce qu'ils pensent. Notre religion est une religion de justice, de droits, d'équité, elle est aussi par ailleurs très fraternelle. Al hamduliLlah.

    Les détracteurs de l'islam en profitent malheureusement pour attraper l'islam avec du mensonge, de la machination, du trucage, par des faits divers (exemple : un polygame a battu sa femme, cela signifie que tous les musulmans sont des batteurs de femmes à leurs yeux). Ils penchent vers une montée en généralité qui s'avère horriblement destructrice pour l'ensemble de la communauté.

    Maintenant, j'ai l'impression que le discours de Tariq Ramadan est un retour, une réaction face à la diabolisation des musulmans, leur faisant rappeler qu'un musulman est avant tout humain, qu'un musulman peut-être français, qu'un musulman n'est pas un animal. Il fait intervenir certains éléments coloniaux dans le passé pour essayer de rejeter leurs mensonges, leurs hypocrisies, les libertés qu'ils soutiennent mais pas pour tous : seulement aux occidentaux de culture.

    J'avoue que je trouve son discours très utile, vu sous cet angle car s'il ne le ferait pas, qui le ferait? Qui soutiendrait notre cause politiquement? Kheir inshâ a Llah.

    Le discours visant à défendre la cause musulmane au niveau politique c'est cela que je trouve louable. En revanche je ne peux me prononcer lorsqu'il s'agit d'un discours porté sur des avis religieux, au niveau du Manhaj il est vrai que nous n'adoptons pas le même, donc le suivre vers la voie qu'il amène ne fait pas partie de ma conviction personnelle.

    Que pensez-vous de ce raisonnement, à savoir être d'accord d'être défendu par Ramadan en tant que citoyens musulmans français, ainsi arrêter de se faire marcher sur les pieds mais en même temps, ne pas suivre son Minhaj au niveau religieux?

    Allahu 'alem.

  13. #13
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    As salamu 'alaykum

    Vous avez des exemples oukhti de défense de la communauté musulmane de Tarik Ramadan ?

    Dans un reportage récent à la TV il a été interrogé. Il n'a dit que deux choses (je ne compte pas son intervention sur les homosexuels dans ce reportage comme quelque chose d'intelligible), deux choses qui ne passent franchement pas pour de la défense de la communauté :

    A - il a dit que si aujourd'hui on voit les musulmans et qu'avant on ne les voyait pas c'est qu'avant ils se faisaient discrets (nos parents, nos grand-parents...) parce qu'ils avaient l'intention de repartir chez eux, mais aujourd'hui on les voit parce qu'ils sont dans toutes les couches de la population, dans le sport, dans le milieu intellectuel, universitaire... Si aujourd'hui on les voit c'est parce qu'ils sont en cours d'intégration et c'est beau.

    B - à propos des convertis qui en feraient trop et passent pour des extrémistes, il a dit que ce qu'il dit aux politiques et intello qu'il est amené à rencontrer c'est de faire preuve de patience avec eux, qu'ils en font trop au début mais il faut patience et pédagogie, car dans la conversion il y a quelque chose de l'adolescence.

    C'est pour cela qu'avant de parler au sujet de ce que vous appelez défense de la communauté, c'est important, oukhti, de savoir ce qu'on vous entendez par défense de la communauté.
    Et également, je voudrais comprendre ce qui chez vous délimite la frontière entre le domaine du minhaj et de la aqidah et un domaine qui n'aurait rien à voir avec le minhaj, barakallahu fik.

    PS : Je ne veux pas parler du minhaj de tarik ramadan, ce n'est pas important. ce qui m'intéresse c'est de discuter à un niveau général pour pouvoir comprendre la situation des " prêcheurs " en France.

    Wassalam

  14. #14
    Membre habitué Avatar de Hârith
    Inscrit
    June 2010
    Messages
    1 762

    بسم الله الرحمن الرحيم
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


    Citation Envoyé par Amatus-Salâm Voir le message
    Que pensez-vous de ce raisonnement, à savoir être d'accord d'être défendu par Ramadan en tant que citoyens musulmans français, ainsi arrêter de se faire marcher sur les pieds mais en même temps, ne pas suivre son Minhaj au niveau religieux?
    J'ai du mal à comprendre deux points ma soeur:
    - l'histoire de la défense politique (qui serait presque un besoin)
    - l'histoire du citoyen musulman français.


    و السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


  15. #15
    Membre récent
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    40
    As-Salamu 'aleykum wa rahmatuLlah


    Je n'adhère pas du tout à ses propos lorsqu'il défend les homosexuels et dénonce le pseudo extrêmisme des nouveaux convertis à l'islam.

    Par ailleurs, j'entends par "défense de la communauté" lorsqu'il défend le fait que les musulmans aujourd"hui ont le droit d'être visible autrement dit, tout ce qui caractérise un musulman : par la barbe (hommes), vêtements et voile pour la femme. Et ceci en montrant qu'un musulman à le droit de marcher tranquillement dans la rue sans être pointé du doigt. Il en est de même pour les lieux de culte, il défend la visibilité de l'islam en Occident c'est ce que j'approuve chez cet homme.

    En revanche, vous avez pu me montrer qu'il y a certaines limites dans le discours de Ramadan lorsque pour la question de l'intégration il va un peu trop loin, je l'admet effectivement et je ne l'approuve pas.



    Et également, je voudrais comprendre ce qui chez vous délimite la frontière entre le domaine du minhaj et de la aqidah et un domaine qui n'aurait rien à voir avec le minhaj, barakallahu fik.

    On peut avoir une 'aqidah saine mais un Minhaj différent. La 'aqida c'est selon moi tout ce qui touche des fondements essentiels de la religion (shahadatayne, oussoul thalatha...). Le Minhaj quand à lui est une voie vers laquelle se confirme cette 'aqidah. Le Minhaj peut-être différent dans ces cas là, mais comme vous le sous-entendez il y a effectivement un lien entre 'aqidah et minhaj. Du coup si la 'aqidah est saine le Minhaj ne peu-être que sain inshâ a Llah.

    Allahu 'alem.

  16. #16
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    As salamu 'alaykum wa rahmatullah

    Rapidement, pour ce qui concerne la défense des musulmans. Je pense qu'on a des exemples de vrais musulmans qui ont pris la défense des musulmans en terre hostile. Et c'est au regard de ces défenses-là qu'il faut juger la qualité des défenses de nos " défenseurs " contemporains.
    Je prends deux exemples. Celui de Ja'far ibn Abi Talib, radhiallahu 'anh chez le Najachi, qu'Allâh l'agrée et devant la cour de chrétiens trinitaires de haut rang. Et l'exemple de Ibn Taymiyyah, rahimahullah, qui a écrit au monarque chrétien de Chypre pour prendre la défense de musulmans prisonniers.

    Dans ces deux cas, on invoque la justice du monarque chrétien, mais pas n'importe comment. C'est la aqidah et le minhaj islamiques qui guide le discours. C'est le tawhid et l'imane qui sont les moteurs des revendications et de la manière de les conduire. Le tawhid impose de dire la vérité, c'est une chose, mais surtout de marquer la supériorité de l'islam sur les autres modes de vie, y compris celui de celui dont la clémence est sollicité. Un peu comme si Ja'far, radhiallahu 'anh, et Ibn Taymiyyah s'imposait avant tout de dire la vérité, d'appeler au bien et de rejeter le mal (tels que définis par l'islam, pas par les éveques de la cour ni par le monarque chypriote), et que sauver les musulmans était un objectif secondaire. A aucun moment la religion de l'ennemi n'est vantée, encore moins adoptée.

    A l'extrême limite des concessions possibles pour sauver des musulmans on trouve l'histoire de ce chef de l'armée à l'époque de Umar qui, pour sauver son armée a dû embrasser la tête du chef chrétien à sa demande. Et Umar a agréé cela. S'il l'a agrée d'une manière si spectaculaire (en embrassant la tête du chef de l'armée des croyants) c'est parce que l'on aurait pu trouver à redire au comportement du chef et parce que la vie des croyants est chère. Mais à aucun moment le fait d'embrasser le chrétien sur la tête n'était pris pour une acceptation ou une reconnaissance du christianisme, ni par Umar, ni par le chef de l'armée, ni par le chrétien.

    On en est là aujourd'hui. Quelle concession peut on faire à l'ennemi pour protéger les musulmans ? Et de quoi on doit les sauver ? De la mort ? Ou de la difficulté inhérente à la nature même de l'islam, souvent mieux comprise par les ennemis de l'islam que par les musulmans eux-mêmes.

    Comme on le voit à travers ces exemples, la protection du din est assurée dans les tractations avec les ennemis des musulmans et c'est au nom des principes de vérité qu'on en appelle à la clémence. Les principes de vérité c'est la supériorité de l'islam. Cette supériorité de l'islam est évident dans le discours de Ja'far, radhiallahu 'anh, qui a risqué la mort, la sienne et celle des croyants avec lui, à récité des versets expliquant le vrai statut de Jésus, en tant que fils d'une femme, ni Dieu, ni fils de Dieu. Et plus encore chez Ibn Taymiyyah qui rappelle que l'islam est la religion du juste milieu par opposition au judaisme et au christianisme qui sont une exagération dans la dureté pour l'une et le laxisme pour l'autre. Tout cela au risque de ne pas voir les musulmans emprisonnés sortir un jour.

    Alors la question est bien une question de aqidah, d'imane, de tawhid, de minhaj. La frontière entre l'imane et le kufr et le chirk doit être bien prise en compte dans les concessions ou les comportements de bienveillance à l'égard de l'ennemi dont on attend la clémence. Et ceci d'autant plus que les musulmans aujourd'hui en France ont perdu leur religion, on le voit partout, y compris dans le virtuel sur les blogs et les sites ' islamiques ', notamment les productions des ' journalistes musulmans '. Le combat qui est mené est un combat pour être accepté, à une époque où il n'est pas question de danger de mort encore. La question de la légitimité du combat, à une époque où plus qu'à aucune autre, les musulmans ont besoin de connaitre leur vraie religion, est posée. Quant à la légitimité des méthodes, variées mais le plus souvent fondées sur une insistance, assez exagérée dans le fond comme dans la forme, sur la ressemblance entre nous et eux, et hélas sur leur apport à nos manquements, sur le reconnaissance des principes des autres, voire la reconnaissance de leur supériorité pose des questions plus profonde en terme de kufr et de chirk.

    Allah nous préserve de ne pas Le mettre au coeur de nos croyances, de nos paroles et de nos actes.

    Wassalam

  17. #17
    Membre actif Avatar de Ambassadrice
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    218
    salam alaikoum


    Le discours de Jaafar Ibn Talib radiya Allah aanhe.. face au Négus de habasha " ethiopie":

    Ja'far ibn Abi Talib, en qualité de porte-parole dit :
    « Ô roi ! Nous faisions partie des gens de l'ignorance et comme eux, adorions les idoles, mangions de la bête morte, pratiquions les turpitudes, rompions les liens de parenté et maltraitions nos voisins. Les plus forts parmi nous se nourrissaient des plus faibles. Nous vivions ainsi jusqu'au jour où Allah nous envoya un Messager qu'il choisit parmi nous, un Messager dont nous connaissons la généalogie, la franchise, l'honnêteté et la chasteté. Il nous a appelé à croire en un Dieu unique que nous devons adorer, et à abandonner tout ce que nous adorions autre que Lui, nous et nos ancêtres, comme pierres et idoles. Il nous a ordonné de dire la vérité, d’être fidèles à nos engagements, d’honorer les liens de parenté, d’assurer le bon voisinage, d’éviter le crime et le versement du sang. Il nous a interdit la turpitude, le mensonge, l'abus des biens des orphelins et l'accusation des femmes vertueuses. Il nous a ordonné d'adorer Allah, Lui Seul, sans L'associer à rien ni à personne, d’accomplir la prière, de s'acquitter de la Zakat et d'observer le jeune.
    Nous avons cru en lui et nous l'avons suivi en ce qui lui venait d’Allah : nous avons adoré Allah, Lui Seul, sans Lui associer aucun autre ; Nous avons considéré comme illicite ce qu'on nous a interdit et comme licite ce qu'on nous a autorisé. Alors notre peuple nous a agressés, torturés, tourmentés à cause de notre religion, afin de nous faire retourner à l'adoration des idoles au lieu d'Allah le Très Haut, et aux perversités que, jadis, nous considérions comme licites. Lorsqu'ils nous eurent contraints, lésés de nos droits, réduits à la misère, ne nous laissant aucune chance de pratiquer notre religion, nous sommes partis vers votre pays ; Nous vous avons choisi à l'exclusion des autres, pour être sous votre protection et nous espérons, ô roi, qu'auprès de vous, nous ne subirons aucune forme d'injustice ».

    Source: http://www.sajidine.com/prophete/sa-vie/abyssinie.htm

  18. #18
    Membre actif Avatar de Chocolat
    Inscrit
    September 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    262
    assalamou alaikoum,

    Citation Envoyé par Amatus-Salâm Voir le message
    Par ailleurs, j'entends par "défense de la communauté" lorsqu'il défend le fait que les musulmans aujourd"hui ont le droit d'être visible autrement dit, tout ce qui caractérise un musulman : par la barbe (hommes), vêtements et voile pour la femme. Et ceci en montrant qu'un musulman à le droit de marcher tranquillement dans la rue sans être pointé du doigt. Il en est de même pour les lieux de culte, il défend la visibilité de l'islam en Occident c'est ce que j'approuve chez cet homme.
    Chère soeur, n'avez-vous pas l'impression de suivre les regards vers des domaines certes importants mais seulement parmi d'autres ?

    L'Etat nous prive de libertés en instruction pour les jeunes.
    L'Etat ne nous laisse pas choisir d'arbitre privé pour des litiges civils.
    L'Etat nous prélève taxes et impôts pour financer ce que notre conscience ne peut admettre (viticulture, IVG par centaines de milliers, administrations étouffantes, "intellectuels" venant nous baver dessus, autres fadaises).
    L'Etat subventionne des journaux qui nous vomissent, des élus qui s'élèvent contre nous, des organismes qui enseignent l'égalité, la république et le nationalisme, des entreprises qui vendent des biens que nous détestons.
    L'Etat est en train de s'emparer des sermons dans leur auteur, leur langue et leur contenu. L'Etat va fixer qui a le droit de prêcher.
    L'Etat envoie des troupes en Afghanistan et dans d'autres coins où elles n'ont rien à fiche.
    L'Etat nous oblige à contracter des assurances et nous rend passibles de sanctions si nous nous marions selon nos rites sans nous intéresser à la mairie.

    Les musulmans n'ont guère de poids économique pour recruter, former, rémunérer, financer, secourir ceux qui veulent concilier foi et travail et ainsi s'émanciper de la tutelle de l'Etat.
    Nous sommes en outre affligés du travers bien français de réclamer l'arbitrage de l'Etat pour un oui pour un non au lieu de chercher des solutions privées et de décliner toute demande d'un agent ou organisme public dans nos affaires.

    Et nous évoquons le hijab et la barbe.
    Est-là tout ce qui nous reste ou alors nos ambitions sont-elles plafonnées à cet horizon ?

  19. #19
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    Citation Envoyé par Ambassadrice Voir le message
    salam alaikoum


    Le discours de Jaafar Ibn Talib radiya Allah aanhe.. face au Négus de habasha " ethiopie":

    Ja'far ibn Abi Talib, en qualité de porte-parole dit :
    « Ô roi ! Nous faisions partie des gens de l'ignorance et comme eux, adorions les idoles, mangions de la bête morte, pratiquions les turpitudes, rompions les liens de parenté et maltraitions nos voisins. Les plus forts parmi nous se nourrissaient des plus faibles. Nous vivions ainsi jusqu'au jour où Allah nous envoya un Messager qu'il choisit parmi nous, un Messager dont nous connaissons la généalogie, la franchise, l'honnêteté et la chasteté. Il nous a appelé à croire en un Dieu unique que nous devons adorer, et à abandonner tout ce que nous adorions autre que Lui, nous et nos ancêtres, comme pierres et idoles. Il nous a ordonné de dire la vérité, d’être fidèles à nos engagements, d’honorer les liens de parenté, d’assurer le bon voisinage, d’éviter le crime et le versement du sang. Il nous a interdit la turpitude, le mensonge, l'abus des biens des orphelins et l'accusation des femmes vertueuses. Il nous a ordonné d'adorer Allah, Lui Seul, sans L'associer à rien ni à personne, d’accomplir la prière, de s'acquitter de la Zakat et d'observer le jeune.
    Nous avons cru en lui et nous l'avons suivi en ce qui lui venait d’Allah : nous avons adoré Allah, Lui Seul, sans Lui associer aucun autre ; Nous avons considéré comme illicite ce qu'on nous a interdit et comme licite ce qu'on nous a autorisé. Alors notre peuple nous a agressés, torturés, tourmentés à cause de notre religion, afin de nous faire retourner à l'adoration des idoles au lieu d'Allah le Très Haut, et aux perversités que, jadis, nous considérions comme licites. Lorsqu'ils nous eurent contraints, lésés de nos droits, réduits à la misère, ne nous laissant aucune chance de pratiquer notre religion, nous sommes partis vers votre pays ; Nous vous avons choisi à l'exclusion des autres, pour être sous votre protection et nous espérons, ô roi, qu'auprès de vous, nous ne subirons aucune forme d'injustice ».

    Source: http://www.sajidine.com/prophete/sa-vie/abyssinie.htm
    As salamu 'alaykum

    Barakallahu fik oukhti pour l'illustration. Mais la suite est beaucoup plus édifiante pour le propos : )

  20. #20
    Membre habitué Avatar de Nada
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    323
    As salamou 'alaykoum

    Citation Envoyé par Avant l'Heure Voir le message
    Alors la question est bien une question de aqidah, d'imane, de tawhid, de minhaj. La frontière entre l'imane et le kufr et le chirk doit être bien prise en compte dans les concessions ou les comportements de bienveillance à l'égard de l'ennemi dont on attend la clémence. Et ceci d'autant plus que les musulmans aujourd'hui en France ont perdu leur religion, on le voit partout, y compris dans le virtuel sur les blogs et les sites ' islamiques ', notamment les productions des ' journalistes musulmans '. Le combat qui est mené est un combat pour être accepté, à une époque où il n'est pas question de danger de mort encore. La question de la légitimité du combat, à une époque où plus qu'à aucune autre, les musulmans ont besoin de connaitre leur vraie religion, est posée. Quant à la légitimité des méthodes, variées mais le plus souvent fondées sur une insistance, assez exagérée dans le fond comme dans la forme, sur la ressemblance entre nous et eux, et hélas sur leur apport à nos manquements, sur le reconnaissance des principes des autres, voire la reconnaissance de leur supériorité pose des questions plus profonde en terme de kufr et de chirk.

    Allah nous préserve de ne pas Le mettre au coeur de nos croyances, de nos paroles et de nos actes.
    Amîne.

    Barrak'Allah ou fik akhi pour toutes les précisions, avoir un autre angle de vue c'est vital.

    Wassalam.

  21. #21
    Membre habitué Avatar de Abou anfel
    Inscrit
    August 2010
    Localisation
    afrique
    Messages
    869
    Assalamu aalaykum

    Il faudrait à mon humble avis reprendre le sens exact de 'aquida et celui du minhadj pour faire la part des choses et pour eviter les embrouilles ; en plus est-il admis du point de vue chari'a de parler d'intégration du musulman dans une société de chirk et de koufr ?


    wassalam
    Et c'est à Allâh Seul que l'on implore le secours

    Ya Allah pardonne à ma noble mère et fait lui miséricorde ,élargit lui sa tombe et illumine là et permet lui d'avoir une vision à la protée de vue amine amine et amine .

  22. #22
    Membre habitué Avatar de Hârith
    Inscrit
    June 2010
    Messages
    1 762

    بسم الله الرحمن الرحيم
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


    Citation Envoyé par Chocolat Voir le message
    Les musulmans n'ont guère de poids économique pour recruter, former, rémunérer, financer, secourir ceux qui veulent concilier foi et travail et ainsi s'émanciper de la tutelle de l'Etat.
    C'est le poids "dogmatique" qui fait défaut. C'est l'iman et l'ikhlas qui font cruellement défaut et pas tant l'argent ou le nombre.
    Quand tu vois l'argent récolté pour construire des cathédrales dans lesquelles sera plus remercié le maire qu'Allâh, tu vois que ce n'est pas un pb d'argent, c'en est presque indécent.
    Je profite aussi de cet aparté pour mettre en garde contre ce venin qu'est l'idée que nous serions une force électorale.




    و السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

    Dernière édition par Hârith; 13/03/2011 à 22h22

  23. #23
    Membre actif Avatar de Chocolat
    Inscrit
    September 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    262
    assalamou alaikoum,

    Citation Envoyé par Hârith Voir le message
    C'est le poids "dogmatique" qui fait défaut. C'est l'iman et l'ikhlas qui font cruellement défaut et pas tant l'argent ou le nombre.
    Quand tu vois l'argent récolté pour construire des cathédrales dans lesquelles sera plus remercier le maire qu'Allâh, tu vois que ce n'est pas un pb d'argent, c'en est presque indécent.
    Ah ben oui, quand je parle de ressources, c'est évidemment leur usage à bon escient.

    Je profite aussi de cet aparté pour mettre en garde contre ce venin qu'est l'idée que nous serions une force électorale.
    Ca ne m'intéresse pas de voter pour Machin ou Truc. Ca passe aussi par l'Etat avec tous les processus que nous savons.
    En revanche, ça m'intéresse que Machin ou Truc s'abstienne d'actions publiques vers nous. Y compris "pour notre bien".

  24. #24
    Membre habitué Avatar de Hârith
    Inscrit
    June 2010
    Messages
    1 762

    بسم الله الرحمن الرحيم
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


    Citation Envoyé par Chocolat Voir le message
    Ca ne m'intéresse pas de voter pour Machin ou Truc. Ca passe aussi par l'Etat avec tous les processus que nous savons.
    En revanche, ça m'intéresse que Machin ou Truc s'abstienne d'actions publiques vers nous. Y compris "pour notre bien".
    Je m'en doute
    Je ne faisais que rebondir sur tes propos. Ca ne te visait ni directement ni indirectement.




    و السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


  25. #25
    Membre récent
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    40
    As-Salamu 'aleykum wa rahmatuLlah


    Barak Allahufikum à tous pour vos éclaircissements et, en particulier au développement que vous avez fait Avant L'heure. Je l'avoue que c'est beaucoup plus clair, je commence à comprendre le sens critique que vous avez dégagé.

    La conclusion que je donne est que si ce vers quoi Tariq Ramadan appelle ne fait pas parti de notre appel vers la religion, son minhaj n'a rien à voir avec l'islam et son discours n'est finalement que de l'égarement puisqu'il se rabaisse aux mécréants pour montrer l'égalité que les musulmans veulent obtenir, sans montrer la supériorité de l'islam.

    Kheir inshâ a LLah, au moins c'est ce que j'ai retenu de notre débat.

  26. #26
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    Citation Envoyé par Abou anfel Voir le message
    Assalamu aalaykum

    Il faudrait à mon humble avis reprendre le sens exact de 'aquida et celui du minhadj pour faire la part des choses et pour eviter les embrouilles ; en plus est-il admis du point de vue chari'a de parler d'intégration du musulman dans une société de chirk et de koufr ?


    wassalam
    As salamu 'alaykum

    Oui akhi il y a un problème général de aqidah, de tawhid et de compréhension de l'imane. Celui qui est ignorant est coupable de parler même s'il est de bonne foi. On a durement reprocher à Al Bukhariyy, rahimahullah, d'avoir user de propos qui pouvait faire le jeu des innovateurs à propos du statut du Coran. Mais la plupart des gens qui s'expriment et se présentent comme journalistes musulmans ne connaissent pas la différence exacte entre l'imane et le kufr, entre le tawhid et le chirk. Ils invitent, sans doute sans le vouloir les gens au kufr, mais en plus le commettent eux-mêmes. Et ca prétend combattre l'islamophobie, travailler pour la communauté... tout cela sans aucune référence à la croyance islamique correcte. C'est une question de la ilaha illallah qui est bafoué et remplacer par une signification au mieux incomplète, puis le wala et la bara qui sont faits selon cette définition biaisée. Il s'agit, aussi et en conséquence, de faire des objectifs dans cette dunia (qui sont jolis en apparence) - faire que la communauté musulmane soit acceptée - des objectifs qui surpassent les objectifs de la akhirah et la parole d'Allâh, ainsi que les explications du prophète 'alayhi salam. Le fait de ne pas connaitre l'islam - ou de ne pas l'accepter - chez ces gens, ces journalistes, ces precheurs, anti islamophobes et amoureux de la communauté musulmane biza'mihim, les amène à croire que la communauté musulmane peut s'intégrer et que l'islam, dans sa nature, ne s'oppose pas au non-islam.

    Par exemple en ce moment on s'extasient sur le fait que les ' musulmans ' de l'UMP ne sont pas contents et on salue ceux qui arrachent leur carte. Pas un mot sur l'islam des militants laiques. On accepte le système, il n'y a pas de 'ib des adyan qui s'oppose à l'islam. On est au contraire de la millat de Ibrahim, 'alayhi salam.
    Ou encore ce message diffusé de cette soeur cadre dans une banque pour laquelle on est heureux parce qu'elle peut porter le hijab. Mais pas un mot pour le travail dans des banques.
    Ou encore ce premier parlementaire musulman qui fait la joie des journalistes musulmans francais sans qu'on dise un mot que le système parlementaire et l'islam.

    Bref, quand on a perdu la aqidah et le tawhid, il reste de l'islam une caractéristique banale de l'être humain au même titre que son orientation sexuelle, sa CSP ou ses gouts en matières de cinéma et ses choix politiques. D'ailleurs la manière dont tous ceux-là défendent l'islam est similaire à la manière dont la communauté homosexuelle se défend : en montrant qu'ils ne méritent pas d'être traités différemment des autres parce qu'ils sont comme les autres. Wa la hawla wa la quwwata illa billah.

    Il faudrait dresser une liste de ces sites et blog qui défendent ce genre d'idées, consciemment et inconsciemment. La diffusion de cette daawa mauvaise est la principale raison pour laquelle nous ne permettons pas les renvoie vers ce genre de sites et de blogs. Mais il serait intéressant peut-être de retirer de leurs productions ce qui pose problème sur le plan de notre relation avec Allâh. Et c'est tout l'objet de ummah.fr.

    Wassalam
    Dernière édition par Avant l'Heure; 15/03/2011 à 08h52

  27. #27
    Membre habitué Avatar de Abou anfel
    Inscrit
    August 2010
    Localisation
    afrique
    Messages
    869
    Assalamù aalaykum

    hafidaka Allah akhi al aziz avant l'heure .

    il faut avoir à l'idée que les kuffar ne seront jamais satisfaits de nous ,sauf et sauf si on se débarrasse de l'étendard du tawhid et que notre 'aquida soit nulle et Allah l'a bien dit mais les ennemis d'Allah ne lésinent pas sur les moyens pour nous faire éloigner de la parole d'Allah et celle de son messager .

    وَلَن تَرْضَىٰ عَنكَ الْيَهُودُ وَلَا النَّصَارَىٰ حَتَّىٰ تَتَّبِعَ مِلَّتَهُمْ ۗ قُلْ إِنَّ هُدَى اللَّـهِ هُوَ الْهُدَىٰ ۗ وَلَئِنِ اتَّبَعْتَ أَهْوَاءَهُم بَعْدَ الَّذِي جَاءَكَ مِنَ الْعِلْمِ ۙ مَا لَكَ مِنَ اللَّـهِ مِن وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ ﴿١٢٠﴾
    Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. - Dis: «Certes, c'est la direction d'Allah qui est la vraie direction». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n'auras contre Allah ni protecteur ni secoureur. (120)
    wassalam
    Et c'est à Allâh Seul que l'on implore le secours

    Ya Allah pardonne à ma noble mère et fait lui miséricorde ,élargit lui sa tombe et illumine là et permet lui d'avoir une vision à la protée de vue amine amine et amine .

  28. #28
    Membre habitué Avatar de Nada
    Inscrit
    September 2010
    Messages
    323
    As salamou 'alaykoum

    Citation Envoyé par Avant l'Heure Voir le message
    Il faudrait dresser une liste de ces sites et blog qui défendent ce genre d'idées, consciemment et inconsciemment.
    En effet, ce serait intéressant et surtout utile. Je pense notamment à un site que j'ai découvert il y a peu et qui m'a particulièrement agacé.

    Wassalam

  29. #29
    Membre habitué Avatar de Avant l'Heure
    Inscrit
    June 2010
    Localisation
    Région parisienne. France
    Messages
    1 572
    Citation Envoyé par Nada Voir le message
    As salamou 'alaykoum

    En effet, ce serait intéressant et surtout utile. Je pense notamment à un site que j'ai découvert il y a peu et qui m'a particulièrement agacé.

    Wassalam
    As salamu 'alaykum

    J'ai réfléchis et je pense que dresser une liste de blog et de site peut poser certains problèmes. Le mieux, et qui répondrait à un des objectifs et une des exigences d'ummah, ce serait selon moi de permettre de poster des liens vers les textes qui posent ce genre de problèmes (pbs au niveau du dogme, de la distinction imane-kufr) et de pointer les problèmes spécifiques au texte en question. La liste des sites se fera ainsi d'une manière naturelle et " soft ". Un site qui est souvent cité par ses textes problématiques est un site problématique. Cela évite également d'accorder trop d'importance à ce qu'on pourrait trouver de bons dans ce genre de site/blogs. Cer cela conduit à négliger l'importance du mauvais, qui en l'occurrence est très mauvais. Par exemple, apporter des infos sur la ' communauté ' islamique ou combattre l'islamophobie ou encore organiser des actes de générosité doit être mis dans la balance et comparer au mal dans la formation des esprits ou la diffusion d'une conception particulièrement fausse des choses. Je ne veux pas qu'on dise que puisqu'il y aurait du bien quelque part, tant pis pour le mal, même si ce mal est insidieux et destructeur.

    Wassalam

  30. #30
    Membre habitué Avatar de Pseudonym
    Inscrit
    January 2011
    Messages
    421
    As salamou 3aleykoum

    Pour ce qui est des journalistes défendant l'Islam de façon au mieux maladroite, au pire franchement koufrique, le meilleur exemple de revue dans laquelle on peut les lire est le Courrier de l'Atlas, le magazine des Maghrébins de France. On y trouve quelques enquêtes sociologiques intéressantes, mais aussi des paroles de mécréance à ne plus savoir qu'en faire. Défendre l'Islam en milieu de magazine et mettre en dernière page la chronique de Lalla Croft qui se cherche un mari en donnant des rendez-vous galants aux hommes via des sites de rencontre. Et encore, là, ce n'est rien.
    Dans un de leurs numéros, ils avaient apporté la "contradiction" à Wafa Sultan, une apostate ouvertement apostate, qui dénigrait l'Islam ; puis quelques numéros plus tard, ils ont fait un numéro avec un gros titre très évocateur : "Islam, les questions interdites". Bien entendu, c'était de l'hérésie de A à Z, avec les méthodes habituelles de ce dénigrement de l'Islam qui ne dit pas son nom : interview de la chercheuse tunisienne au maquillage outrancier qui vient nous dire que l'obligation du voile "doit être remise dans son contexte", donc qu'il n'est plus obligatoire de le porter à notre époque ; interview d'un "intellectuel" maghrébin qui nous explique que les religions sont égales les unes aux autres et que considérer la sienne comme étant supérieure est une forme d'extrêmisme ; interview d'un homosexuel militant marocain - je pense à Abdallah Taïa, la nouvelle star de l'édition francophone - pour nous dire que les gays maghrébins n'ont rien contre l'Islam, mais qu'ils sont farouchement opposés aux islamistes obscurantistes ; interview d'un groupe de gens qui refusent ouvertement de jeûner parce que "nulle contrainte en religion"...

    En fait, on a toujours les mêmes recettes :
    - une fausse remise des Textes dans leur contexte de façon à les rendre caducs à notre époque ;
    - critiquer l'Islam non pas en désignant clairement cette religion, mais en au nom de la critique des "traditions arriérées" ;
    - l'interview d'intellectuels qui ne font sûrement pas la çalât, (Tahar ben Jelloun ; Yasmina Khadra, pour lequel je suis sûr à 99,99% qu'il est un agent des services secrets algériens ; Abdelwahab Meddeb, qui essaie d'impressionner le lecteur par une profusion de termes obscurs ; l'inévitable chercheuse tunisienne ou marocaine au jean ostentatoirement moulant qui vient nous expliquer que le hijâb, ben en fait, ce n'est plus la peine, mais avec la qualité du français de celle qui est diplômée de la Sorbonne...) ;
    - dire ouvertement que le "clergé musulman" ne doit plus avoir le monopole de l'interprétation des Textes car c'est désormais à la "société civile" de s'en emparer ;
    - "nulle contrainte en religion" et "la foi, c'est dans le cœur" pour justifier l'abandon de la pratique religieuse ;
    - "Dieu est beau et il aime la beauté" pour justifier l'impudeur vestimentaire...
    Evidemment, le jour où ces gens là défendent l'Islam et les musulmans en demandant par exemple la fermeture des débats ouverts par l'UMP, vous découvrez ce que signifie contrer l'islamophobie par de l'islamophobie ou confier la garde du poulailler à un renard. Grotesque.

    Au passage, définition d'un intellectuel au Maghreb : parle un français impeccable, roule ostentatoirement les "r" pour montrer qu'il reste un maghrébin malgré sa maîtrise du français, travaille en service commandé pour les dirigeants de son pays tout en se présentant comme un opposant, défend dans les grandes lignes la politique de son pays mais déplore le fait que "le RRégime, par cette loi libeRRtcide et RRétrogRRade, donne une fois de plus des gages aux islamistes obscuRRantistes." (les deux "R" majuscules correspondent à ce fameux "r" exagérément roulé), fait la çalât autant que moi je suis la reine d'Angleterre...
    Vous savez en Algérie comment on appelle ces gens-là ? Des ânes-tellectuels. Entre parenthèses, en petit comité, j'imite super bien la voix et les postures d'un âne-tellectuel maghrébin ("Ce RRégime à bout de souffle n'a donc eu pouRR deRRnière tRRouvaille que de s'allier aux obscuRRantistes pouRR inteRRdiRRe l'impoRRtation de canettes de bièRRes. Que le RRégime sache que le vent du changement et de la libeRRté souffle et balayeRRa inéluctablement les aRRchaïsmes, qu'ils soient RReligieux ou mafieux").

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé