PDA

Afficher la version complète : Questionner sur la croyance pour acheter de la viande dans une boucherie pays mecrean



Umar ibn Abd Al-Aziz
27/11/2014, 22h50
As Salam 'alaykum wa RahmatuLlahi wa Barakatuh

[Modération : Cette vidéo, et celles de son auteur en général, n'ont pas leur place sur ce forum. Bâraka-Llâhu fîkum]

Dans cette vidéo Abou Omar al Madani dit vers 18min il dit qu'il faut absolument questionner le boucher sur sa croyance avant d'acheter sa viande même si le boucher nous montre l'islam (Chahada, salat,... ) il justifie cela par la fatwa d'un cheikh du Najd
Quelqu'un peut me dire si cela fait partie de la bonne croyance de questionner sur la 'aqidah même si la personne nous montre l'islam ?
Barak Allahu fikum

Pseudonym
28/11/2014, 08h55
Es-selèmou 3aleykoum

Historiquement, les premiers à avoir pratiqué l'imti7en au sujet de la doctrine sont une faction des khawaridj ! Ensuite, d'après un forumeur dont les propos restent à vérifier, l'imti7en a été pratiqué en Egypte sous le règne des califes fatimides chiites, dont la mécréance était incontestable, pour éviter de prier derrière un chiite. Ce genre de test, à notre époque, on sait très bien qui le pratique pour quel résultat. Dans les faits, ça donnerait ça. "Es-selèm 3ala man taba3a lhouda ("Salut à ceux qui se conforment à la guidée"). Je te prends deux entrecôtes et un kilo de merguez à condition que tu sois musulman. Pour vérifier ça, je vais te poser quelques questions doctrinales au sujet des conditions de validité de l'attestation d'el-imène. Première question : penses-tu que les membres d'Al Qaïda soient encore musulmans alors qu'ils ont refusé d'exclure de l'Islam le Hamas pour avoir participé aux élections ? Deuxième question : considères-tu musulmans les Talibans malgré leur crédo matouride ?". Et là, le boucher restera complètement perplexe ; ce qui sera interprété par le questionneur comme un doute au sujet de la mécréance de ces deux groupes ; doute dont le questionneur déduira une apostasie du boucher lui-même. Dans le cas où, de façon totalement légitime, le boucher lui demanderait de dégager de sa boucherie, le questionneur l'interpréterait aussi comme une apostasie. WAllahi si quelqu'un vient me tester, je ne lui répondrai pas. Et s'il insiste, on risquerait d'en venir aux mains, parce qu'avec eux, tu as 99 chances sur 100 de te faire exclure de l'Islam si tu ne t'alignes pas sur leurs conditions de tèkfir.

Te concernant, je vois que tu sembles apprendre l'Islam grâce à cheikh Google ibn Youtube. Un coup, tu vas traîner du côté des soufis en nous ramenant leurs histoires de lumière mohammedienne ; le lendemain, tu traînes chez les tekfiri-s pour nous questionner sur le bien-fondé de leur pratique du test de croyance. Tu files un mauvais coton, mon frère. Si tu continues comme ça, je ne te donne pas deux semaines avant d'exploser en vol à cause des doutes et des interrogations que tu auras accumulé dans ta tête. Laisse tomber les documents pdf signés par des inconnus incapables de nous donner leur cursus d'études, surtout quand ils tiennent leur doctrine d'"un savant du Najd" qu'ils ne sont même pas capables de nommer. Excuse-moi cette brutalité, mais je préfère être cash avec toi et te dire les choses en public pour que toute personne qui apprend l'Islam comme tu sembles l'apprendre, c'est à dire au gré des googlages, sache qu'elle chemine dans un sentier qui risque de l'amener à l'épuisement ou à l'hérésie... voire au reniement volontaire de l'Islam par épuisement. On a déjà eu des convertis qui ont fini par nous quitter à causes des doutes et équivoques accumulés devant leur PC. Je ne pensais plus intervenir sur ce forum avant un moment, du moins avant d'avoir changé de pseudonyme ; mais là tu m'as obligé à prendre mon clavier de bon matin. Qu'Allah te garde et fasse de toi un orthodoxe, frère.

Zayn Ad Dine
28/11/2014, 13h40
As Salam Alaykoum Wa RahmatouLlah,

Allah :azwj: dit : « Mais si ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, ils deviendront vos frères en religion. » At Tawbah : 11

Anas Ibn Malik dit : Le prophète :saws: : « Celui qui prie notre prière, et se dirige vers notre Qibla, et mange de nos sacrifice, celui la est donc le musulman qui bénéficie du pacte d’Allah et de son messager » Al Boukhari : 391.

Allah et son messager ont établie des bases selon lesquelles une personne est juger musulmane et dont l’ensemble des statuts lui son accorder, a partir de cela, une personne manifestant l’islam est juger musulmane et l’ensemble des statuts lui sont donné jusqu'à que cette personne manifeste un actes d’apostasie clair, car une chose qui a été établie avec certitude ne s’enlève que par une certitude égale.

Et le fait que cette personne vive dans un pays a majorité mécréante ou dont le chirk est rependue n’enlève en aucun cas ces statuts. Car les textes sont venus de manière générale, et l’on ne peut restreindre la porté d’un texte qu’avec une Qarina[1] (http://www.ummah.fr/#_ftn1) provenant du Coran ou de la Sunnah.

Et ceci est la manière de faire des groupes égarés qui ont exagérer dans ces questions, a savoir que la base chez le Muslim qui manifeste l’islam est le Tawaquf[2] (http://www.ummah.fr/#_ftn2) jusqu'à ce que sa croyance soit exposé. Et cela amènerai à ne plus prier derrière une personne dont on ne connaît pas sa croyance[3] (http://www.ummah.fr/#_ftn3) ; ou que la tutelle d’une femme que l’on désire épouser n’est pas valide jusqu'à ce que celui-ci expose sa croyance etc...

Les fatawa des gens du Najd ne sont pas une Hujja, et notre prophète se nomme Muhammad Ibn AbdiLlah :saws: et non Muhammad ibn Ibrahim. (Avec tous le respect que nous avons pour ce grand savant).

Et quand bien même cette fatwa serait juste, l’auteur de cette audio, pour affirmer ses thèses fait dire au Cheykh par un procédé malsain du type « on voit clairement que le sheykh dit.. » ce qu’il n’a pas dit, car le sheykh a mentionné que la personne achetant chez ce boucher doit être sur qu’il se désavoue de ces gens la, et le désaveu ici peut tout a fait signifier de ne pas pratiquer leur culte de chirk.

Et le nombre d’éventualités concernant cette fatwa sont multiple, et on ne rejette pas des choses fondamentalement établie dans la religion pour des éventualités présentes dans une fatwa.

Et comme l’on établie les Oulama de Oussoul Al Fiqh, « Idha Woujida Al Ihtimal Batala Al Istidlal » (Si l’éventualité est présente le raisonnement devient caduque »

Qu’Allah préserve les musulmans des maux de cet individu…

Wa Allahou A’lam.





[1] (http://www.ummah.fr/#_ftnref1) : Je ne sais traduire le therme « Qarinah », si un membre pourrait le faire à ma place, qu’Allah le récompense.

[2] (http://www.ummah.fr/#_ftnref2) : Le procédé du « Tawaquf » et de ne juger une personne ni musulmane ni mécréante jusqu’a ce qu’il expose sa croyance, une « manzilah bayna Al Manzilatayn » a la manière des Mou’tazilah. Et si il ne le mentionne pas clairement dans cette audio il détaille sa croyance a se sujet sur une autre de ces audios qui est d’une qualité plus que médiocre et d’une dangerosité sans nom.

[3] (http://www.ummah.fr/#_ftnref3) L’Imam Ibn Abi Al ‘Iz Al Hanafi dit dans son explication de la ‘Aquida At Tahâwiyah : « Sache Qu’Allah te fasse miséricorde ainsi qu’a nous, qu’il est permis a l’homme de prier derrière celui dont il ne connais de lui ni innovation ni perversité a l’unanimité des Imams, est il n’est pas une condition de l’imâmat que les prieurs connaissent la croyance de l’imam, ni de lui faire un examen (Imtihan) de manière a lui dire : « qu’elle est ta croyance ?, bien plus, il prie derrière celui dont il ne connait pas la situation (Mastour al Hal). » Volume 2 P 171 des editions Ar rissalah.
Je tiens aussi à préciser qu’il est permis de prier derrière une personne dont la Bid’a et la perversité est connu tant que celle ci n’arrive pas au degré de la mécréance selon l’avis prépondérant. Et Ibn Umar à prier derrière al Hajjaj Ibn Youssouf ainsi que d’autres compagnons. Wa Allahou A’lam

Umar ibn Abd Al-Aziz
28/11/2014, 14h55
Es-selèmou 3aleykoum

Historiquement, les premiers à avoir pratiqué l'imti7en au sujet de la doctrine sont une faction des khawaridj ! Ensuite, d'après un forumeur dont les propos restent à vérifier, l'imti7en a été pratiqué en Egypte sous le règne des califes fatimides chiites, dont la mécréance était incontestable, pour éviter de prier derrière un chiite. Ce genre de test, à notre époque, on sait très bien qui le pratique pour quel résultat. Dans les faits, ça donnerait ça. "Es-selèm 3ala man taba3a lhouda ("Salut à ceux qui se conforment à la guidée"). Je te prends deux entrecôtes et un kilo de merguez à condition que tu sois musulman. Pour vérifier ça, je vais te poser quelques questions doctrinales au sujet des conditions de validité de l'attestation d'el-imène. Première question : penses-tu que les membres d'Al Qaïda soient encore musulmans alors qu'ils ont refusé d'exclure de l'Islam le Hamas pour avoir participé aux élections ? Deuxième question : considères-tu musulmans les Talibans malgré leur crédo matouride ?". Et là, le boucher restera complètement perplexe ; ce qui sera interprété par le questionneur comme un doute au sujet de la mécréance de ces deux groupes ; doute dont le questionneur déduira une apostasie du boucher lui-même. Dans le cas où, de façon totalement légitime, le boucher lui demanderait de dégager de sa boucherie, le questionneur l'interpréterait aussi comme une apostasie. WAllahi si quelqu'un vient me tester, je ne lui répondrai pas. Et s'il insiste, on risquerait d'en venir aux mains, parce qu'avec eux, tu as 99 chances sur 100 de te faire exclure de l'Islam si tu ne t'alignes pas sur leurs conditions de tèkfir.

Te concernant, je vois que tu sembles apprendre l'Islam grâce à cheikh Google ibn Youtube. Un coup, tu vas traîner du côté des soufis en nous ramenant leurs histoires de lumière mohammedienne ; le lendemain, tu traînes chez les tekfiri-s pour nous questionner sur le bien-fondé de leur pratique du test de croyance. Tu files un mauvais coton, mon frère. Si tu continues comme ça, je ne te donne pas deux semaines avant d'exploser en vol à cause des doutes et des interrogations que tu auras accumulé dans ta tête. Laisse tomber les documents pdf signés par des inconnus incapables de nous donner leur cursus d'études, surtout quand ils tiennent leur doctrine d'"un savant du Najd" qu'ils ne sont même pas capables de nommer. Excuse-moi cette brutalité, mais je préfère être cash avec toi et te dire les choses en public pour que toute personne qui apprend l'Islam comme tu sembles l'apprendre, c'est à dire au gré des googlages, sache qu'elle chemine dans un sentier qui risque de l'amener à l'épuisement ou à l'hérésie... voire au reniement volontaire de l'Islam par épuisement. On a déjà eu des convertis qui ont fini par nous quitter à causes des doutes et équivoques accumulés devant leur PC. Je ne pensais plus intervenir sur ce forum avant un moment, du moins avant d'avoir changé de pseudonyme ; mais là tu m'as obligé à prendre mon clavier de bon matin. Qu'Allah te garde et fasse de toi un orthodoxe, frère.

As Salam 'alaykum wa RahmatuLlahi wa Barakatuh

Na'am akhi , c'est vrai que je suis beaucoup sur internet pour apprendre l'islam mais al Hamdu Lillah je ne tombe pas facilement dans les choubouhat des égarés
Ceci dit je te remercie pour l'aide que tu m'as apporté , Barak Allahu fik

Umar ibn Abd Al-Aziz
28/11/2014, 14h56
As Salam Alaykoum Wa RahmatouLlah,

Allah :azwj: dit : « Mais si ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, ils deviendront vos frères en religion. » At Tawbah : 11

Anas Ibn Malik dit : Le prophète :saws: : « Celui qui prie notre prière, et se dirige vers notre Qibla, et mange de nos sacrifice, celui la est donc le musulman qui bénéficie du pacte d’Allah et de son messager » Al Boukhari : 391.

Allah et son messager ont établie des bases selon lesquelles une personne est juger musulmane et dont l’ensemble des statuts lui son accorder, a partir de cela, une personne manifestant l’islam est juger musulmane et l’ensemble des statuts lui sont donné jusqu'à que cette personne manifeste un actes d’apostasie clair, car une chose qui a été établie avec certitude ne s’enlève que par une certitude égale.

Et le fait que cette personne vive dans un pays a majorité mécréante ou dont le chirk est rependue n’enlève en aucun cas ces statuts. Car les textes sont venus de manière générale, et l’on ne peut restreindre la porté d’un texte qu’avec une Qarina[1] (http://www.ummah.fr/#_ftn1) provenant du Coran ou de la Sunnah.

Et ceci est la manière de faire des groupes égarés qui ont exagérer dans ces questions, a savoir que la base chez le Muslim qui manifeste l’islam est le Tawaquf[2] (http://www.ummah.fr/#_ftn2) jusqu'à ce que sa croyance soit exposé. Et cela amènerai à ne plus prier derrière une personne dont on ne connaît pas sa croyance[3] (http://www.ummah.fr/#_ftn3) ; ou que la tutelle d’une femme que l’on désire épouser n’est pas valide jusqu'à ce que celui-ci expose sa croyance etc...

Les fatawa des gens du Najd ne sont pas une Hujja, et notre prophète se nomme Muhammad Ibn AbdiLlah :saws: et non Muhammad ibn Ibrahim. (Avec tous le respect que nous avons pour se grand savant).

Et quand bien même cette fatwa serait juste, l’auteur de cette audio pour affirmer ses thèses fait dire au Cheykh par un procédé malsain du type « on voit clairement que le sheykh dit.. » ce qu’il n’a pas dit, car le sheykh a mentionné que la personne achetant chez se boucher doit être sur qu’il se désavoue de ces gens la, et le désaveu ici peux tout a fait signifier de ne pas pratiquer par leur culte de chirk.

Et le nombre d’éventualités concernant cette fatwa sont multiple, et on ne rejette pas des choses fondamentalement établie dans la religion pour des éventualités présentes dans une fatwa.

Et comme l’on établie les Oulama de Oussoul Al Fiqh, « Idha Woujida Al Ihtimal Batala Al Istidlal » (Si l’éventualité est présente le raisonnement devient caduque »

Qu’Allah préserve les musulmans des maux de cet individu…

Wa Allahou A’lam.





[1] (http://www.ummah.fr/#_ftnref1) : Je ne sais traduire le therme « Qarinah », si un membre pourrait le faire à ma place, qu’Allah le récompense.

[2] (http://www.ummah.fr/#_ftnref2) : Le procédé du « Tawaquf » et de ne juger une personne ni musulmane ni mécréante jusqu’a ce qu’il expose sa croyance, une « manzilah bayna Al Manzilatayn » a la manière des Mou’tazilah. Et si il ne le mentionne pas clairement dans cette audio il détaille sa croyance a se sujet sur une autre de ces audios qui est d’une qualité plus que médiocre et d’une dangerosité sans nom.

[3] (http://www.ummah.fr/#_ftnref3) L’Imam Ibn Al ‘Iz Al Hanafi dit dans son explication de la ‘Aquida At Tahâwiyah : « Sache Qu’Allah te fasse miséricorde ainsi qu’a nous, qu’il est permis a l’homme de prier derrière celui dont il ne connais de lui ni innovation ni perversité a l’unanimité des Imams, est il n’est pas une condition de l’imâmat que les prieurs connaissent la croyance de l’imam, ni de lui faire un examen (Imtihan) de manière a lui dire : « qu’elle est ta croyance ?, bien plus, il prie derrière celui doit il ne connait pas la situation (Mastour al Hal). » Volume 2 P 171 des editions Ar rissalah.
Je tiens aussi à préciser qu’il est permis de prier derrière une personne dont la Bid’a et la perversité est connu tant que celle ci n’arrive pas au degré de la mécréance selon l’avis prépondérant. Et Ibn Umar à prier derrière al Hajjaj Ibn Youssouf ainsi que d’autres compagnons. Wa Allahou A’lam



As Salam 'alaykum wa Rahmatullahi wa Barakatuh

Jazak Allahu kheiran

Zayn Ad Dine
29/11/2014, 18h14
Amine wa iyak akhi.

Musulman
03/12/2015, 10h13
بسم الله الرحمن الرحيم


السلام عليكم ورحمة الله


قال ابن أبي يعلى في الطبقات عن أبي بكر المروذي: "سئل أحمد بن حنبل: أَمُرُّ في الطريق فأسمع الإقامة ترى أن أصلي؟ فقال: كنتَ أَسْهَلَ، فأما إذا كَثُرَتِ البدع فلا تُصَلِّ إلا خلف مَنْ تَعْرِفُ"

Ibn Abi Ya'la a dit dans les Tabaqate d'Abi Bakr AlMaroudzi: "On a questionné Ahmad Ibn Hanbal: Je passe sur la route et j'entends l'iqamah, vois-tu que je pris? Alors il a dit: Tu étais (dans une position) plus simple: si les innovations se multiplient, alors ne prie seulement derrière celui que tu connais". Fin de traduction.

Question: l'imam de la sounnah, Ahmad Ibn Hanbal, était il parmi les khawarij ou avait-il des tendances de khawarij?
Donc, si quelqu'un a ce genre de positions, doit on dire ou insinuer qu'il est khariji ou qu'il a des tendances de khawarij?
Peut on être sincère?

- Personnellement, je comprend cette parole de l'imam de la sounnah comme ceci: il est notoire que les bid'ah dont il était question étaient notamment la bid'ah de la création du Coran qui est une bid'ah koufryah, une innovation mécréante, qui fait sortir de l'islam, donc:
si dans un lieu, une ou plusieurs innovations mécréantes se répandent, alors la règle: n'est plus de prier derrière tout le monde, mais de prier derrière celui que l'on connait sa croyance saine de koufr, et comme on dit en France: l'exception confirme la règle.

- La règle des khawarij est que l'on ne prit que derrière celui que l'on sait qu'il a la même croyance, la règle des gens de la sounnah est que l'on prit derrière toute personne qui fait apparaitre l'islam.
- Maintenant, les khawarjij vont prier derrière quelqu'un sans le questionner s'ils se trouvent dans un endroit ou à la base, tout le monde est comme eux, et ceci est une exception à leur règles, de même, l'imam Ahmad à mit une exception à la règle des gens de la sounnah: si dans un lieu la bid'ah koufryah est rependue, alors viens le règle d'exception: ne prit que derrière celui dont tu sait qu'il n'est pas touché par la bid'ah koufryah.
Que cette bid'ah koufryah soit la parole que le Coran est créé, l'adoration des tombes, la magie, l'alliance aux kouffars, la démocratie etc.

- Prenons un cas concret et assez clair in cha Allah: à ce que je sache, le Sénégal est infesté d'apostats tijani et autres mouroudi, cela est même la base à ce que j'ai pu comprendre, donc, en connaissance de cause, si je voyage dans ce pays qui est dit "pays musulman" (de part sa population qui s'affilie à l'islam) je rentre dans n'importe quelle mosquée et je prie derrière l'imam? Ou je questionne, je fait "imtihane": test, bien sur avec sagesse et tact, pas comme certains veulent le faire croire: je vais bêtement voir l'imam et lui pose des questions avec mes gros sabots, non , avec sagesse, bien sur, hikmah, que ce soit à l'imam directement ou à d'autres personnes de la mosquée ou à l'extérieur de la mosquée.

Je pense que la question de la viande égorgée rentre dans ce domaine-là, est ce que j'achète de la viande au Sénégal dans n'importe quelle boucherie en sachant très bien que la majorité, si ce n'est la quasi-totalité de ceux qui s'affilient à l'islam sont, soit tijani, mouroudi, laïque etc..?

Quand le chaykh Mouhammad Ibn 'AbdilWahha faisait le takfir de villages entier (savants, ignorants, femmes et enfants compris) et leur faisait le jihad par l'épée parce que ce qui était connu de ce village était l'adoration des tombes, le chaykh était il un khariji? Tout en sachant qu'il devaient y avoir quelques musulmans (qui n'adoraient pas les tombes).


- Maintenant pour ceux qui sont en France: la mécréance de la démocratie, mais da la laïcité se répand chez les "musulmans" et surtout chez les "imams" qui tiennent à garder leur emploi et leur petit confort, oups, pardon, leur "responsabilités", quand on connait la réalité de cela, doit on prier en France derrière n'importe quel imam? Ou, comme à l'époque de l'imam Ahmad ou le gouverneur faisait pression afin que les gens croient en la création du Coran (de la mécréance), en France le gouverneur fait pression afin que les musulmans croient en la démocratie et la laïcité (deux mécréances) on prie derrière celui qui est sain de ces mécréances?

J'ai cité les imams et leurs emplois et leur petit confort, oups, pardon, leurs responsabilités, mais concrètement, les musulmans en France, ils y sont pour une grande responsabilités devant Allah, ou pour leur petit confort? Et être dans un dar al koufr, qui insulte le prophète صلى الله عليه وسلم et bien d'autres mécréances, ou est la hijrah? Pourquoi j'entend souvent des questions comme pour avoir un islam de substitution tout en restant "sounnah", "salafi", "authentique".

L'état français n'a pas attaché les musulmans de chaines et carcans qui les empêchent de quitter la France pour allez dans un dar alislam, ce sont les musulmans eux-mêmes qui s'enchainent à la douniah (la vie d'ici-bas).

- Quand on sait que beaucoup sont de soit disant islamistes, mais qui prennent beaucoup de AlQardawi sans être des ikhwani, et que ce même Qardawi dit ouvertement que la démocratie n'est pas une apostasie mais le repentir même, qu'il se cramponne et combat dans le sentier de la démocratie, donc, ces imams-là, ceux de l'UOIF en premier, mais même ceux qui ne sont pas du tout de l'UOIF, mais considèrent AlQardawi comme un, si ce n'est le plus grand savant vivant, on prie derrière eux? Ou L'imam Ahmad est un kharij?

قال الدكتور يوسف القرضاوي طاغوت الإخوانيين: "الديمقراطية ليست كفرا كما يدعي البعض بل هي التوبة ذاتها" http://qaradawi.net/news/5844-2012-05-05-06-39-04.html
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fVUPwfHNfN4
قال القرضاوي: نتمسك بالديمقراطية ونقاتل في سبيلها

UOIF, qui sur leur site, font la promotion la démocratie.

الحمد لله وصلى الله على نبينا محمد وعلى آله وسلم
والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته