PDA

Afficher la version complète : Mariage forcé.



Huraira
04/05/2014, 12h34
As-Salâmu 'Aleikum

Ceci est mon premier message sur ce forum, je m'y étais inscrite pour plusieurs raisons et en particulier parce que j'y trouvais de la qualité.
J'aurai voulu me présenter mais finalement pas sous ce pseudo.
En effet j'ai quelques soucis en ce moment et étant dans une impasse je me suis résolue à en parler ici et comme je ne veux pas que l'on me reconnaisse j'ai finalement décidé d'utiliser ce pseudo uniquement pour ce post et in sha Allah pour les autres posts je devrais me créer un autre pseudo (à la base ce pseudo devait être le seul et ce pour tout mes posts mais changement d'avis suite à ma décision de vous faire part de ce problème).
Je tiens donc à m'excuser pour tout cela.

Je tiens à préciser également qu'il n'est pas dans mes habitudes d'exposer mes problèmes ainsi et que je ne viens pas me plaindre. J'ai beaucoup réfléchi avant d'écrire en abandonnant plusieurs fois l'idée mais parfois c'est en se confiant aux autres qu'Allah nous donne des réponses.

Mes parents ont choisi un homme avec qui me marier et ce que je peux vous dire c'est que rien, absolument rien n'a été fait dans les règles islamiques bien que notre famille ait la réputation d'être une famille attachée à la religion (ce qui ne veux vraiment rien dire).
Il m'est impossible de dire quoi que ce soit, on ne m'écouterait pas et puis ce n'est pas moi qui décide. De plus je ne veux pas faire de mal à mes parents. Je sais que c'est trop tard pour moi pour parler.
Je ne connais pas cet homme je ne l'ai jamais vraiment vu, lui non plus, je ne connais absolument rien de lui qui pourrait m'attirer. Il aurait bon caractère, et? Ce la ne me suffit pas, c'est la piété qu'il me faut car j'ai besoin d'un homme qui soit attaché à la religion ET qui ait bon caractère, je ne demande pas la lune. J'ai besoin de quelqu'un qui m'accompagnerait dans ma pratique quotidienne et pourquoi pas, qui en saurait bien plus sur la religion que moi (il me semble que c'est une exigence autorisée?).
Ce que j'ai vu de lui physiquement ne me plait absolument pas, ne serait-ce qu'un minimum.
Je n'attache pas trop d'importance au physique mais un petit peu quand même. Il me semble pourtant que j'ai le droit de "le contempler" un minimum (selon un hadith) pour qu'il puisse m'attirer, ainsi que de lui parler un minimum aussi... Mais il n'y a absolument rien de tout cela. Le jour du mariage approche à grand pas et autour de moi je ne peux vraiment en parler à personne.
Mon Seul et Unique confident est Allah.

J'ai essayé de me forcer à apprécier ce garçon et à vouloir me marier avec lui, j'ai fait la Salat Isthighara, rien n'y fait il ne me plait vraiment pas et je ne sais rien de lui, la prière de consultation je l'ai faite plusieurs fois. Je demande sans cesse à Allah de m'aider, de m'apaiser, je me plonge dans le Qur'aan, je fais du dhikr et je me réfugie dans la prière, constamment mais je me sens désespérée.
J'ai beau me dire que de toute façon ce bas-monde ne vaut rien mais ça me désespère de devoir vivre avec quelqu'un que je ne veux pas.
Je ne peux rien dire, j'attends tout d'Allah et je me pose des questions... Pourquoi on ne respecte pas mes droits? J'ai l'impression qu'avec la religion je me fais trop d'illusion l'Islam nous donne des droits, à nous les femmes, et mes droits en tant que fille ont beaucoup été bafoués mais je me réfugiai auprès d'Allah et n'attendais la récompense que de Lui.
Seulement aujourd'hui une fois de plus on ne respecte pas mon droit et la différence est que là je risque de le payer toute ma vie...
J'ai beau essayé de dénigrer ce bas-monde, mais il me reste dans la tête l'idée que je vais devoir me donner à quelqu'un qui ne plait vraiment pas, un parfait inconnu et ça me mets dans un état sombre...

On dirait vraiment l'histoire tragique d'une fille sous le joug de ses parents entièrement ancrés dans leurs traditions.
Ironie du sort mes parents connaissent très bien la religion et ne se rendent compte de rien ...
De plus, je n'arrête pas de penser à la nuit de noce, comment ferait-je? Je risque de me sentir constamment violée mais de façon plus ou moins consentante vu que c'est dans le cadre d'un mariage.
J'ai beau me dire que l'Âkhira est bien plus important, c'est ce que je me dis tout le temps mais là ça dépasse tout ce que j'aurai pu imaginer, est-ce que je dois vivre comme épreuve d'épouser un garçon sans le vouloir et de faire ma vie avec lui?
Des épreuves j'en ai vu plein et j'ai appris à garder mon sang-froid et à avoir confiance, mais autant vous dire que là, après plusieurs mois, ma santé en pâtit gravement, ça me rend complètement malade. Je ne me suis jamais sentie autant en insécurité et mal...
Je suis spectatrice de ma vie en somme et tout cela va à l'encontre de tout mes principes. Désormais si jamais une fille vient se plaindre d'un mariage forcé, que lui dirai-je? Je serai vraimen mal placée pour lui répondre. Aucune fille ne m'a jamais fait part de ce problème, mais si jamais...

Autour de moi il y a pas mal de mariage en ce moment et autant je suis heureuse pour ces soeurs et frères, de voir leur bonheur, autant je me dis qu'après ce qui risque de m'arriver je ne pourrai peut-être plus l'être.
Je me pose tellement de questions et je me prépare tellement psychologiquement à la date fatidique...

Je suis consciente que vous ne pouvez pas changer le destin et ce n'est pas ce que je vous demande.
J'ai choisi ce forum pour la qualité des intervenants et des interventions.
Et je sais qu'en parlant aux autres après en avoir parlé à Allah on peut en tirer quelque chose de bénéfique et c'est dans cet espoir là que j'écris ce post.
A l'heure où je vous écris je suis complètement recroquevillée sur moi-même, je ne suis pas en forme et je ne vois pas d'espoir.

...

Mais en même temps il m'est totalement impossible de concevoir qu'Allah puisse nous abandonner; Il m'a toujours soutenue et secourue, de façon inimaginable et c'est toujours dans Ses douces paroles que j'ai trouvé de l'apaisement et de l'espoir, de la confiance et de la fermeté...
Aujourd'hui je ne comprends plus rien.
J'ai gardé espoir tout ce temps malgré des hauts et des bas; cependant depuis quelques jours je ne suis plus que l'ombre de moi-même. D'un côté il m'est aussi impossible de concevoir qu'Allah puisse me faire marier avec quelqu'un que je ne veux pas avec tout mes appels à l'aide qui lui sont destinés et toutes mes demandes concernant le fait que si cet homme m'est destiné et que c'est un bien pour moi, alors qu'Il fasse que j'en sois heureuse et que je l'accepte, et de ne surtout pas faire que je me marie par dépit... Mais je sais aussi que beaucoup de filles ont subi des mariages forcés ...

Je vous remercie pour votre lecture et m'excuse pour la longueur, je n'en ai vraiment parlé à personne à part à Allah, et je me sens vraiment opprimée dans mes droits, je me sens salie, je me sens détruite et je sens que j'avance dans une pente vertigineuse, j'ai l'impression que ma vie va être gâchée et que je n'ai rien à espérer.

Je précise que lorsque je dis que je ne peux vraiment rien dire autour de moi, ce n'est pas à la légère que je le dis.

Barakallahufikoum.

As-Salâmu 'Aleikum

Hârith
05/05/2014, 13h32
as salamu alaykum

Ma soeur, n'y-a-t-il pas des "personnes" qui peuvent parler à tes parents ?
J'ai compris que tu ne peux pas en parler à tes parents mais en as-tu déjà parler auparavant ?
Puisse Allâh ta`âla te préserver.

Huraira
05/05/2014, 21h33
Wa 'aleikum Salâm

Je vous remercie pour votre attention akhî Hârith.

Je suis dans une telle situation qui fait que je ne peux vraiment exposer aucun argument contre cet homme à mes parents, en effet je me suis déjà retrouvée dans une telle situation et il se trouve que rien de ce que je dis ne peut être pris au sérieux à ce sujet, croyez-moi, et l'argument de mes parents est que c'est Allah qui a mis cet homme sur notre route donc nous ne pouvons aller contre.
Cependant je sais bien qu'en Islam mon avis est censé compter mais à ce niveau-là quoi que je puisse dire contre ce mariage serait vu comme une résistance face au destin qu'Allah m'aurait choisi... Et que donc je ferai une très grosse erreur en allant contre la volonté d'Allah.

Allah connait parfaitement mon coeur et ma situation et Il sait à quel point je ne peux agir, donc j'attends tout de Sa part mais malgré tout je me demande s'il n'y a pas quelque chose que je pourrai faire, en venant ici et en récoltant des idées mais mentalement c'est très dur car ça aurait pu être n'importe quelle épreuve j'aurai trouvé encore et encore moyen de relever la tête et de garder espoir, mais aujourd'hui j'ai l'impression que tout s'effondre autour de moi à cause d'un avenir qui me semble sombre et pourtant je garde espoir malgré tout sans trop savoir où ça va me mener.

Je vous remercie beaucoup. Qu'Allah vous récompense infiniment mon frère, c'est réconfortant de voir que quelqu'un cherche à nous aider.

Nada
05/05/2014, 22h51
As salamou 'alaykoum,


Qu'Allah t’assiste dans cette épreuve ma sœur. Tu dois prendre ton courage à deux mains et parler. Il n'est pas trop tard in cha Allah. Si t'adresser directement à tes parents est vraiment trop difficile essaie de trouver une personne dans ton entourage qui pourrait transmettre avec le plus délicatesse possible ton ressentiment à tes parents. Il est fort probable qu'ils agissent ainsi en pensant choisir ce qu'il y a de mieux pour toi, mais tu dois manifester ta désapprobation si tu n'approuves pas ce projet de mariage car dans ce domaine ton silence peut-être perçu comme un consentement tacite.
Aussi tu as raison de ne pas négliger tes invocations.
Qu'Allah t'accorde une issue favorable.

Wassalam.

Wxcvbn
06/05/2014, 00h01
Assalamou aleykoum wa rahmatoullah ma soeur.
Ton histoire me touche beaucoup... Te conseiller est un devoir, bien te conseiller est un devoir c'est là que les choses se corsent. Allah Le Très Haut a rendu obligatoire le consentement de la future épouse. Tu peux être influencée mais tu as le choix il t'appartient c'est Allah qui te le donne. Notre Prophète Muhammad paix et bénédictions d'Allah sur Lui nous a parlé du fait de placer sa confiance en Allah comme il se doit c'est comme l'oiseau qui part le matin le ventre vide et rentre le soir le ventre plein. L'oiseau part chercher sa nourriture. La confiance en Allah est une confiance active. Fais part de ton refus avec sagesse à tes parents et place ta confiance en Allah., comme il se doit.

Hârith
06/05/2014, 09h52
Wa 'aleikum Salâm

Je vous remercie pour votre attention akhî Hârith.

Je suis dans une telle situation qui fait que je ne peux vraiment exposer aucun argument contre cet homme à mes parents, en effet je me suis déjà retrouvée dans une telle situation et il se trouve que rien de ce que je dis ne peut être pris au sérieux à ce sujet, croyez-moi, et l'argument de mes parents est que c'est Allah qui a mis cet homme sur notre route donc nous ne pouvons aller contre.
Cependant je sais bien qu'en Islam mon avis est censé compter mais à ce niveau-là quoi que je puisse dire contre ce mariage serait vu comme une résistance face au destin qu'Allah m'aurait choisi... Et que donc je ferai une très grosse erreur en allant contre la volonté d'Allah.


Permettez moi ma soeur de vous reprendre sur un point. Si c'est vraiment la conception du qadar & plus généralement du ghayb que vos parent ont; alors ils ont de profondes lacunes dans les fondamentaux.
N'y voyez pas un manque de respect envers eux puisse Allâh ta`âla les guider.



Allah connait parfaitement mon coeur et ma situation et Il sait à quel point je ne peux agir, donc j'attends tout de Sa part mais malgré tout je me demande s'il n'y a pas quelque chose que je pourrai faire, en venant ici et en récoltant des idées mais mentalement c'est très dur car ça aurait pu être n'importe quelle épreuve j'aurai trouvé encore et encore moyen de relever la tête et de garder espoir, mais aujourd'hui j'ai l'impression que tout s'effondre autour de moi à cause d'un avenir qui me semble sombre et pourtant je garde espoir malgré tout sans trop savoir où ça va me mener.


L'espérance est importante si elle est "couplée" à la crainte d'Allâh.
Je ne vous conseille pas d'entrer en guerre avec votre famille mais de trouver le moyen de leurs dire ce que vous ressentez. Comme vous ne pouvez le faire directement, je vous conseille de trouver une personne (comme l'imâm du coin si vos parents fréquentent la mosquée) pour discuter avec eux.

Puisse Allâh ta`âla vous assister.

wa `alaykum as salâm.

Hârith
06/05/2014, 09h59
Assalamou aleykoum wa rahmatoullah ma soeur.
Ton histoire me touche beaucoup... Te conseiller est un devoir, bien te conseiller est un devoir c'est là que les choses se corsent. Allah Le Très Haut a rendu obligatoire le consentement de la future épouse. Tu peux être influencée mais tu as le choix il t'appartient c'est Allah qui te le donne. Notre Prophète Muhammad paix et bénédictions d'Allah sur Lui nous a parlé du fait de placer sa confiance en Allah comme il se doit c'est comme l'oiseau qui part le matin le ventre vide et rentre le soir le ventre plein. L'oiseau part chercher sa nourriture. La confiance en Allah est une confiance active. Fais part de ton refus avec sagesse à tes parents et place ta confiance en Allah., comme il se doit.

Bâraka Llâhu fîka ma soeur.
En revanche, je déconseille à des maghrébins de partir sur cette voie (du consentement compris ainsi). Contrairement à ce beaucoup de gens croient & même si une bonne partie des parents maghrébins n'ont pas vraiment de connaissances en jurisprudence, le `urf maghrébin sur ce sujet peut se justifier juridiquement. Pour être plus clair, selon des avis malikites (avis non singuliers rapportés entre autres par ibnu Rushd rahimahu Llâh dans son bidayah al mujtahid), un père peut passer outre le consentement de sa fille sous certaines conditions (comme le fait qu'elle soit une femme jamais mariée).

wa Llâhu a`lam.

wa `alaykum as salam.

Huraira
06/05/2014, 11h26
As-Salâmu 'Aleikum.

Je voudrai tous vous remercier pour vos message de soutien et d'espoir, cela me touche beaucoup, vraiment qu'Allah 'azza wa Jal vous récompense mes très chers frères et sœurs.

Oukhtî Nada, malheureusement le silence peut être pris comme consentement. J'avoue que c'est une partie de la religion que je n'ai jamais vraiment compris bien qu'il doit y avoir une sagesse derrière. Mais par exemple pour les filles dans mon cas, où il est quasiment impossible de parler je trouve ça très facile pour les parents ou la famille de dire que de toute façon elle était silencieuse donc consentante.
Il faut en tout cas énormément de courage pour oser parler dans mon cas, quitte à se mettre la famille sur le dos.
Ma sœur, je vais vous expliquer in sha Allah pourquoi je ne peux rien dire. J'ai déjà été dans une situation similaire, et dire "non" a été plus dur que n'importe quel autre effort que j'aurai préféré faire. Pour moi c'était comme déclencher la IIIème Guerre Mondiale et catastrophique au niveau de la famille, et je me suis quasiment faite insultée. Tout, vraiment tout a empiré.

Et au final ça n'avait en fait servi à rien, comme tout était déjà prévu, je n'avais plus qu'à accepter et me taire.
Je ne souhaite pas raconter la suite, en tout cas pas en public mais ce que je peux vous dire est que la "guerre" je l'ai eu... Et je précise aussi que mes paroles n'ont eu aucun poids sur la balance. Au final sincèrement je regrette de ne pas m'être tu et d'avoir parlé! Il y'a aussi eu des intermédiaires, cela n'a fait qu'aggraver la situation ! C'était bien pire... et ces mots sont trop doux pour décrire ce qu'il s'est réellement passé mais revenir là-dessus rouvre en moi une plaie encore beaucoup trop fraîche je vous demande de me pardonner pour cela et pour le fait que publiquement je ne souhaite pas trop en dévoiler.

Voila, je ne souhaitais pas parler de cela mais c'était la raison pour laquelle je répétai sans cesse que je ne pouvais pas en parler autour de moi.
Je tiens à préciser aussi que pour le garçon dont il est question aujourd'hui, au moment où le mariage n'était pas encore sûr, j'avais demandé d'annuler tout ça, mais on ne m'a pas écouté pourtant j'avais été très claire.
Mais maintenant que tout est prévu je ne peux que me taire.

Oukhtî Wxcvbn, je ne pensais vraiment pas que vous me donneriez cet exemple mais en le lisant je trouve ça vraiment très beau et bien parlant.
Concernant le fait d'en parler aux parents, j'ai tout expliqué plus haut. J'espère que vous me comprendrez in sha Allah...

Akhî Hârith, il est évident que mes parents aient des lacunes sur ce sujet, ce n'est pas une insulte juste un constat, et aujourd'hui on en vient à passer outre mon consentement avec cette conception du destin.
L'espérance doit être couplée à la crainte d'Allah, en effet, et je pense que vous me dites cela pour que je puisse parler à mes parents tout en ayant l'espoir en Allah que les choses vont s'arranger.
Concernant ceci j'ai expliqué plus haut les raisons qui font que je ne peux malheureusement pas...
Et je tiens mes frères et sœurs à vous assurer que ce n'est pas à la légère que je le dis. Et de ce fait je me sens vraiment emprisonnée car ne pouvant absolument rien objecter.
En revanche mon frère ce que vous dîtes dans votre dernier post me fait un petit peu peur. Pouvez-vous m'en dire un peu plus sur ces conditions qui font qu'un père puisse passer outre le consentement de la fille?

Je vous remercie.
Bârakallahufikoum.

Hârith
06/05/2014, 11h41
as salâmu `alaykum



Je tiens à préciser aussi que pour le garçon dont il est question aujourd'hui, au moment où le mariage n'était pas encore sûr, j'avais demandé d'annuler tout ça, mais on ne m'a pas écouté pourtant j'avais été très claire.
Mais maintenant que tout est prévu je ne peux que me taire.


Vous voulez dire que le prétendant est au courant de votre refus & que ça ne le dérange pas plus que ça ?

Huraira
06/05/2014, 11h47
As-Salâmu 'aleikum.

Non mon frère en fait j'avais dis à mes parents d'annuler car je savais qu'à ce moment là il n'était pas trop tard et que rien n'était encore décidé. Mais on ne m'a pas écouté, et au moment où je vous parle la situation est tout autre.

Hârith
06/05/2014, 12h08
As-Salâmu 'aleikum.

Non mon frère en fait j'avais dis à mes parents d'annuler car je savais qu'à ce moment là il n'était pas trop tard et que rien n'était encore décidé. Mais on ne m'a pas écouté, et au moment où je vous parle la situation est tout autre.

Il faudrait peut-être informer le frère en question ?
Il risque lui aussi de pâtir de cette situation.

wa Llâhu a`lam.

wa `alaykum as salâm.

Huraira
06/05/2014, 12h16
As-Salâmu 'Aleikum

Effectivement ce n'est pas très correct vis-à-vis de lui.
J'ai essayé de connaitre des détails sur lui, de demander précisément à quoi il ressemble mais tout ce que je demande est de trop.
Et tout contact même virtuel ou téléphonique est refusé par mes parents. Quant à moi je n'ai aucune possibilité de le contacter. Je ne connais rien de lui, ni ses coordonnées, et je ne peux rien demander non plus, et ce n'est pas faute d'avoir essayer.

Hârith
06/05/2014, 13h49
As-Salâmu 'Aleikum

Effectivement ce n'est pas très correct vis-à-vis de lui.
J'ai essayé de connaitre des détails sur lui, de demander précisément à quoi il ressemble mais tout ce que je demande est de trop.
Et tout contact même virtuel ou téléphonique est refusé par mes parents. Quant à moi je n'ai aucune possibilité de le contacter. Je ne connais rien de lui, ni ses coordonnées, et je ne peux rien demander non plus, et ce n'est pas faute d'avoir essayer.

Vous n'avez rencontré aucun membre féminin de sa famille ?

wa `alaykum as salâm.

Huraira
06/05/2014, 17h10
As-Salâmu 'aleikum.

Non personne, d'ailleurs les parents préfèrent que ça reste comme ça...

Hârith
07/05/2014, 11h05
As-Salâmu 'aleikum.

Non personne, d'ailleurs les parents préfèrent que ça reste comme ça...

Pensez-vous aborder le sujet avec l'intéressé le jour J ?
Ou souhaitez-vous taire la chose & vivre avec ?

wa `alaykum as salâm.

Huraira
07/05/2014, 11h15
As-Salâmu 'Aleikum

Si je ne peux rien aborder aujourd'hui avec qui que ce soit malheureusement je le pourrai encore moins le jour J.
Ce n'est pas que je souhaite taire la chose mais vu comme c'est parti et vu que j'avais déjà exprimé mon refus au tout début (lorsque rien n'était encore confirmé) et que ça n'a servi à rien, je ne vois pas trop quoi faire d'autre.
Et je souhaite encore moins vivre avec tout ça...
Et ce qui m'horrifie c'est de ne peut-être pas avoir le choix. Et je n'arrive pas du tout à l'accepter

Hârith
07/05/2014, 11h27
Ce n'est pas que je souhaite taire la chose mais vu comme c'est parti et vu que j'avais déjà exprimé mon refus au tout début (lorsque rien n'était encore confirmé) et que ça n'a servi à rien, je ne vois pas trop quoi faire d'autre.


Vous l'avez notifié à vos parents uniquement si je comprends bien.
En tant qu'homme, j'apprécierai modestement d'investir dans un relation comme le mariage avec une femme qui me rejette (pour un motif X ou Y)
wa Llâhu a`lam.

wa `alaykum as salâm.

Nada
08/05/2014, 15h21
As salamou 'alaykoum


Ma sœur ton témoignage me touche et je compatis pleinement, pas besoin de détails. Malheureusement je ne sais que te conseiller. Visiblement tu as déjà manifesté ta désapprobation et ton avis n'a pas été pris en compte. Si tu n'as pas eu l'occasion d'informer l'homme qui est venu demander ta main de ton ressentiment avant le mariage, tu le feras certainement après.
Qu'Allah te facilite et t'accorde ce qu'il y a de meilleur pour toi.

Concernant le fait que le silence de la jeune fille vaut consentement, j'ai toujours pris cela comme une manière de préserver sa pudeur. Ce qui implique que normalement il soit plus facile de dire non que de dire oui. Wa Llahou a3lam, ce n'est que mon avis.

Huraira
09/05/2014, 21h11
As-Salâmu 'aleikum

Barakallahufiki ma très chère soeur Nada.
Aamin à vos invocations.

Si maintenant je reste silencieuse c'est bien pour éviter les problèmes Oukhtî donc si jamais ce mariage ce fait, je ne pense pas que je dirai au frère tout ce que j'ai dit sur ce forum... Je pense que les problèmes n'en seraient que plus grands de tout dire après le mariage et ce n'est vraiment pas le but. Donc ce serait encore une fois de plus le silence je pense.

En tout cas je vous remercie pour votre aide ma soeur.

Je tâcherai de donner des nouvelles in sha Allah...
Qu'Allah 'azza wa jal nous protège, âmin.

Abou anfel
10/05/2014, 12h45
Assalamu 'alaykum

Qu'Allah te facilite et te preserve et te dote de patience noble soeur .

si je peux intervenir juste pour te dire que c'est peut être ta destinée d’être marié à ce t homme et qu'Allah a fait que tu ne puisse dire non pour que cette liaison se fasse et kheir inchAllah car le kheir réside dans ce qu'Allah veut :azwj:.


et te rappeler par le biais de ce verset que le kheir réside des fois dans ce que l'on n'aime pas :





((وَعسَى أن تَكرَهُوا شَيْئًا وَهُو خيرٌ لَكُمْ وعَسى أن تُحبُّوا شَيْئًا وهُو شَرٌّ لَكُمْ وَاللهُ يَعلمُ وأَنتُم لا تَعلَمونَ)) [البقرة:


Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. (216 (http://tanzil.net/#trans/fr.hamidullah/2:216))





فإن العبدَ إذا علِم أن المكروهَ قد يأتي بالمحبوبِ، والمحبوبَ قد يأتي بالمكروهِ؛ لم يأمَنْ أن تُوافيَهُ المَضرَّةُ مِن جانبِ المَسرَّةِ، ولم يَيأسْ أن تأتيَه المسرَّةُ مِن جانبِ المَضرَّةِ؛ لعدمِ عِلمهِ بالعواقِب؛ فإن اللهَ يعلمُ منها ما لا يعلمُه عبدُه...


al fawa'id l'ibn al qayim(ra)

Hârith
14/05/2014, 19h44
Assalamu 'alaykum

Qu'Allah te facilite et te preserve et te dote de patience noble soeur .

si je peux intervenir juste pour te dire que c'est peut être ta destinée d’être marié à ce t homme et qu'Allah a fait que tu ne puisse dire non pour que cette liaison se fasse et kheir inchAllah car le kheir réside dans ce qu'Allah veut :azwj:.


et te rappeler par le biais de ce verset que le kheir réside des fois dans ce que l'on n'aime pas :





((وَعسَى أن تَكرَهُوا شَيْئًا وَهُو خيرٌ لَكُمْ وعَسى أن تُحبُّوا شَيْئًا وهُو شَرٌّ لَكُمْ وَاللهُ يَعلمُ وأَنتُم لا تَعلَمونَ)) [البقرة:


Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. (216 (http://tanzil.net/#trans/fr.hamidullah/2:216))




La chose pour laquelle on aurait de l'aversion serait le mariage ou le fait d'entrer en conflit avec ces parents ?
Bâraka Llâhu fîk

Abou anfel
14/05/2014, 20h01
La chose pour laquelle on aurait de l'aversion serait le mariage ou le fait d'entrer en conflit avec ces parents ?
Bâraka Llâhu fîk



Assalamu 'alaykum

heureux de te lire akhil karim :)

le mariage avec quelqu'un qu'on aime pas akhil karim

wa fika baraka Allah

PS

je rajouterai qu'une istikhara trouvera toujours son utilité inchAllah car je pense que quand on veut entreprendre une chose et qu'elle ne sera pas bien pour nous pour notre vie d'ici bas et dans l'au dela Allah et par le bais de cette istikhara empechera cette chose ou action de se realiser et Allahu a'lam wa adra

puisse Allah donner une issue favorable a notre soeur fillah et appaise son coeur

wassalam

Huraira
18/05/2014, 12h48
As-Salâmu 'Aleikum


Assalamu 'alaykum

Qu'Allah te facilite et te preserve et te dote de patience noble soeur .

si je peux intervenir juste pour te dire que c'est peut être ta destinée d’être marié à ce t homme et qu'Allah a fait que tu ne puisse dire non pour que cette liaison se fasse et kheir inchAllah car le kheir réside dans ce qu'Allah veut :azwj:.


Peut-être.
Même si j'en suis de moins en moins convaincue.
Et cette sensation d'être obligée de faire une chose en se disant qu'on en sera satisfaite plus tard lorsqu'il s'agit de mariage, ne permet en rien, en tout cas pour moi de relativiser au point d'être apaisée ou autre.
Veuillez m'excusez pour mon amertume, j'en accumule ces derniers temps au vu de ce qui se passe.
J'ai tout de même essayé encore et encore de le vouloir ce mariage, c'est vrai après tout pourquoi lutter, mais plus j'y pense et plus l'idée m'est repoussante. M'élancer vers l'inconnu, et vouloir l'inconnu m'est totalement impossible apparemment. Mais n'est-ce pas logique?

J'ai effectué la prière de consultation à plusieurs reprises.
Mais à quoi bon? C'est vrai après tout cette prière est à faire lorsque nous hésitons à faire une chose ou pas, après la prière il faut essayer de voir vers quelle voie nous oriente Allah et si nous ne voyons vraiment aucun inconvénient à faire la chose alors on peut considérer que la réponse est positive.
Or, dans mon cas je n'ai absolument rien à décider, puisque l'on décide pour moi, mais effectivement ça peut être considérer selon les cas comme une réponse à la prière Isthikhara : qu'on ne puisse pas décider et que quelqu'un d'autre décide pour nous et ce serait la solution décrétée par Allah car estimée selon lui la meilleure. Mais j'espérais en faisant cette prière être satisfaite de ce qui se passerait quoiqu'il arrive, même si l'on décide à ma place, car c'est bien ce qu'on demande dans l'invocation de cette prière, d'être satisfaite de la décision d'Allah, mais je suis complètement terrorisée et effarée.
En faisant cette prière je pensais au moins pouvoir "me forcer" à accepter la situation si c'est ce qu'Allah voudrait et en être apaisée, mais j'ai beau me forcer et essayer je n'y arrive pas, et par expérience je sais que ça ne sert à rien sentimentalement et émotionnellement de se forcer en quoi que ce soit car ce que le cœur ressent ne tient pas vraiment de nous. On peut travailler sur certaines choses, mais pas sur toutes.

Alors je ne sais plus trop quoi penser.
Mais en tout les cas je vous remercie pour le souci que vous vous faites pour moi Akhî Abou Anfel. Barakallahu fik et je vous remercie aussi pour les versets, ça ne peut que nous calmer. Qu'Allah Swt vous récompense bien au-delà de vos espérances pour avoir apporter de l'aide à une sœur fillah, âmin!

Huraira
15/06/2014, 19h38
As-salâmu 'aleikum

J'espère que vous vous portez bien et je suis désolée de revenir vous importuner.
Aujourd'hui je viens vous voir pour vous demander un conseil, un conseil qui pourrait m'aider inshaAllah dans mon état.

Je ne vous demande plus que faire dans cette situation, car je pense que désormais à moins d'un miracle, peut-être tout est joué. Mais que faire dans mon état, c'est à dire, au moment où on a l'impression que notre vie n'est plus en notre possession et où il devient désagréable d'avoir quelque espoir que ce soit car sûrement inutile et que par conséquent nous vivons pour les autres, à ce moment où on a l'impression de n'être qu'une marionnette qui va obéir à l'ordre établi pour un mariage : finançailles, etc.?
A ce moment où on a l'impression d'être arrivé au monde pour n'être qu'une poupée qui agit sur commande car, même si j'ai plus ou moins baigné dans les règles de l'Islam, je me heurte au final a une attitude tierce assez à l'opposé de l'islam.
Ca ne sert à rien que je continue car à la base je reposte pour avoir des conseils concernant l'attitude à avoir dans mon cas, donc inutile que je me laisse aller à décrire mes états d'âme.

Certains pourraient ne pas comprendre mon initiative c'est vrai que j'ai beaucoup hésité mais comme j'ai l'impression de me heurter à un mur dans ma vie, et qu'ici il y'a mashaAllah de très bons conseils, je me suis permis de vous réecrire.

Qu'Allah vous accorde la victoire. âmin!

'abdu-l-haqq
12/07/2014, 13h57
as-salâmu'alaykum


Je ne sais pas ce qu'il est advenu de votre situation ukhti, mais je demande à Allâh de vous faciliter et de vous raffermir et de vous accorder une issue là où vous ne vous y attendez même pas, même si cette issue n'est pas nécessairement celle que vous pourriez imaginer.

Huraira
15/07/2014, 17h20
As-Salâmu'Aleikum


Je vous remercie beaucoup frère 'Abdul Haqq, qu'Allah vous aide dans la souffrance comme dans l'aisance et vous protège, âmin! C'est très gentil à vous de vous soucier de mon cas.


C'est avec une joie immense que je reviens vous voir afin de vous éclairer sur ma situation qui s'est arrangée d'une façon assez spectaculaire. Et toutes les Louanges vont à Allah !



Comme vous le saviez je ne pouvais pas parler pour exprimer mon refus et ma réticence quand à ce mariage; je me trouvai dans une impasse et je ne savais plus quoi faire, la seule chose dont j'avais le pouvoir était de m'en remettre à Allah et de Lui demander de me délivrer de cette épreuve et de me diriger vers ce qui est le mieux pour moi.

Bien que contre ce mariage, mais ne sachant moi-même ce qui serait le mieux pour moi et me disant qu'il y'avait forcément un bien quelque part dans cette situation, je faisais l'effort de toujours demander à Allah de faire en sorte que ce mariage se fasse si c'est mieux pour moi ou que ce mariage s'annule si c'est mieux pour moi, mais je ne lui demandais pas d'annuler ce mariage tout court (sauf une fois vers la fin quand j'en pouvais vraiment plus) car on ne sait jamais à l'avance ce qui est bon pour nous (de par une expérience passée en général j'ai compris que lorsqu'on veut qqch il est mieux de demander à Allah de nous donner cette chose si c'est un bien ou de nous en éloigner si c'est un mal plutôt que de demander de nous donner la chose absolument (en l’occurrence l'annulation du mariage) car on ne sait pas où se trouve le bien pour nous et cette histoire ne fait que me confirmer tout ça). Et je demandais aussi de pouvoir accepter pleinement ce mariage si c'était le mieux pour moi. Et je me mettais à pleurer car malgré tout les efforts je n'arrivai pas à me faire à l'idée de ce mariage. Quand il me restai plus beaucoup de force je devais puiser dans mes "réserves" afin de L'invoquer, même si ce fut très dur je pense que cela en valait la peine si c'est pour en retrouver les récompenses inshaAllah dans l'au-delà.

Alhamdulillah il me fallait juste patienter car le secours d'Allah est arrivé bientôt; je ne savais rien sur ce frère et pour le peu que j'en savais,je n'étais pas convaincue et je m'en fichai, bien que c'étaient de très bonnes choses.
Et Subhanallah par un heureux concours de circonstances, pendant un moment où j'en apprenais involontairement un peu plus sur lui, Allah le Tout-Miséricordieux m'a fait sentir comme une très très grande Baraka, un apaisement hors du commun et un sentiment de réussite, de félicité et de satisfaction immense dans mon coeur.
Je vous assure que je n’exagère pas, pour moi c'était nouveau car je n'avais jamais ressenti une telle joie et un si grand bonheur de par le fait que ce mariage n'ai pas été arrangé par mes parents mais bien par Allah et Lui Seul. Et Lui Seul connait la raison pour laquelle j'ai du souffrir de cette situation pendant plusieurs mois pour au final avoir hâte que ce mariage arrive.
Si mes parents ont pu arranger ce mariage c'est uniquement car Allah l'avait voulu et si je n'étais pas d'accord au début c'est uniquement la volonté d'Allah aussi.


Car aujourd'hui mes frères et soeurs je ne suis plus du tout mais alors du tout dans l'optique dans laquelle j'étais lorsque je vous écrivais dans ce post, bien au contraire, je suis littéralement ravie de ce mariage, Alhamdulillah je n'ai plus aucune crainte concernant ce frère et j'en apprends encore plus sur lui et tout ce que j'apprends sur lui m'enchante mais je sais que tant qu'Allah n'avait pas encore mis cet apaisement en moi, quoique j'aurai pu apprendre sur le frère en bien ne m'aurai pas rassurée car j'étais de toute façon contre ! D'ailleurs même si on m'en disait beaucoup de bien j'étais sceptique car je n'avais pas eu mon mot à dire et j'ai donc été aigrie.
Et je me demande aussi comment j'ai pu être aussi aveugle ou aigrie car je me faisais de méchantes réflexions dans ma tête concernant son physique alors que maintenant je ne le vois plus du tout de la même façon, je ne comprends pas. J'ai été tellement secouée par le sentiment de forcing que par moment je le détestais (par moment seulement car la plupart du temps je me disais "le pauvre lui n'a rien fait de mal au fond et il est sûrement content pour ce mariage" et je demandai aussi à Allah de l'apaiser si jamais ce mariage ne se faisait pas) et du coup même son physique me repoussait, tandis qu'aujourd'hui, pardonnez ma familiarité mais je le trouve tellement craquant. Mais je sais que le bon comportement et la piété font leur charme aussi donc est-ce aussi ça qui a changé mon regard sur lui ? Allahu A'lem.


Aujourd'hui je supplie Allah que ce mariage se passe dans de bonnes conditions et ça me déchirerait qu'il s'arrêtait.


Il m'a fallu à peu près une semaine pour me remettre de ce brutal changement du fait que j'avais totalement changé en si peu de temps et limite d'un extrême à l'autre.



Comme l'a dit un frère plus haut c'est bien pour un bien qu'Allah a fait en sorte que je ne puisse rien dire, souvent je me disais "bon ben c'est peut-être pour un bien" puis à la minute d'après "non, les parents ne respectent pas les conseils de l'Islam et moi j'en subis les conséquences un point c'est tout :(".
Or là je ressens l'immense bienfait d'avoir été obligée de me taire, j'avais bien jugé le fait que je ne pouvais vraiment rien dire. Heureusement... sinon j'aurai peut-être laissé passer cette perle. Qu'Allah le préserve, amin!!


Finalement la réponse à la Salat al-Isthikhara n'est peut-être pas toujours spontanée.
Et puis on en revient encore à la seule solution, quand on a plus aucune solution : patienter.


Peut-être qu'Allah voulait "juste" me tester et c'est pour cela qu'il ne m'a pas fait comprendre tout de suite que c'était la bonne personne pour moi? Lui Seul le Sait mais aujourd'hui je reste bouche bée face à tant de bienfait à mon égard et je me sens si soulagée...


Certes cela ne s'est pas passé comme conseillé en Islam pour le mariage,mais chaque cas est unique et l'Islam conseille l'idéal... Malheureusement toutes les familles ne sont pas "idéales" et en ce qui concerne le mariage c'est normal que les parents s'en mêlent mais quand ils ne suivent pas exactement les conseils de l'Islam nous enfants on n'y peut rien finalement par exemple dans mon cas... Et Seul Allah peut faire en sorte que malgré tout nous tombons sur quelqu'un de bien et je suis convaincue que c'est mon cas et je l'espère vraiment aussi.


J'ai appris pas mal de choses avec tout ça et ce que je conseillerai est d'être persuadé que le bout du tunnel n'est pas très loin et que le secret est la patience, l'endurance et la constance dans les invocations.
Et ne jamais dire que Allah ne nous exauce pas, voici un hadith à ce propos :
«Tout Serviteur sera exaucé à moins qu'il ne se montre
impatient en disant: "J'ai invoqué, mais je n'ai pas été exaucé"».
(Sahih de Mouslim)


J'avais très souvent ce hadith en tête et je me forçai à ne jamais faire l'erreur de me demander ou de dire pourquoi Il ne m'exauçai pas, même si parfois c'était difficile il faut se forcer à penser toujours en bien... C'est une des choses que j'aurai apprises au moins, si ça peut aider...




Je tiens vraiment à vous remercier car en parler et recevoir vos conseils à été un grand soutien pour moi, qu'Allah vous préserve et vous apaise toujours, amin !
Au début je pensais à supprimer ce post après vous avoir appris la bonne nouvelle, au moins par égard pour mon fiancé même s'il ne sera jamais au courant de ce post inshaAllah mais finalement je me dis que ce n'était pas du tout contre lui, c'est la situation qui était insatisfaisante pour un mariage et c'est ce dont j'étais venue vous parler et non pas pour dire du mal du frère ce que je n'ai pas fais, donc je vais laisser ce post ainsi je pense.


Je tiens à remercier aussi une soeur dans l'ombre ici qui m'envoyait des MP pour me soutenir et demander des nouvelles, qu'Allah te protège et te récompense ma très chère soeur Fillah, âmin.


J'espère ne pas paraître pompeuse dans ce post en disant "moi je faisais ceci, je faisais cela", j'ai vu qu'il y'avait énormément de vues en très peu de temps par rapport aux autres forums donc j'en ai profité pour dire un peu ce que je faisais dans l'épreuve et qui pourrait aider inshaAllah, mais en aucun cas pour me "montrer", c'est que j'ai appris tellement de choses que j'aimerais vraiment tout faire partager tellement c'est précieux et utile mais tout partager ça c'est dans l'idéal...


A très bientôt inshaAllah.

Huraira
16/07/2014, 00h06
As-Salâmu 'aleikum

Je me permets de ré-intervenir, je voulais mettre ces deux versets qui se suivent :

22. Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah,
23. afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné. Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole.

Voila je voulais vous mettre ce rappel car c'est quelque chose que j'ai souvent entendu (la partie en gras) et je m'étais rappelé de ce verset lorsque mon cas s'était arrangé mais c'était un peu dur de ne pas "exulter" mais c'est vraiment la meilleure façon de se comporter, ça peut paraître dur, je pense que ça l'est, mais c'est important.

Abou anfel
17/07/2014, 13h36
Assalamu 'alaykum


Al hamduli Allah

sache ,noble soeur ,que cette nouvelle nous fait très plaisir :) qu'Allah apaise ton cœur et égaie tes jours et te donnes des enfants salihines amine

Huraira
17/07/2014, 15h51
As-Salâmu 'Aleikum

Barakallahufiki mon frère votre message me touche profondément :)

Qu'Allah vous accorde la victoire ici bas ainsi que dans l'au-delà et vous bénisse ainsi que votre famille ! Âmin !

Hârith
18/07/2014, 00h00
Si nous faisions en sorte que les choses que nous savons deviennent des choses que nous pratiquons, notre vie n'en serait que plus légère.
La légèreté n'est pas de vivre ce que l'on veut vivre comme on veut le vivre. Ce sentiment de légèreté est celui que l'on ressent quand on s'en remet à Allâh ta`âla en acceptant pleinement son décret.
wa Llâhu a`lam.

Huraira
18/07/2014, 12h28
As-salâmu 'aleikum

Je vous remercie cher frère pour ce résumé très vrai ainsi que pour votre conseil.

Je tenais également à vous remercier personnellement, barakallahu fik, qu'Allah Subhana wa ta'aala vous accorde son immense Paradis ainsi que le Firdaws, âmin !

Nada
25/08/2014, 23h14
As salamou 'alaykoum,


Ma cha Allah, quel dénouement :). Qu'Allah déverse Sa Barakah dans votre mariage et vous accorde ce qu'il y a de meilleur. Amîne à vos invocations oukhti.

Huraira
18/10/2014, 12h38
As-Salâmu 'Alaikum.

Mes chers frères et soeurs, je reviens vers vous afin de vous donner de mes nouvelles.
Nous nous sommes mariés cela fait plus d'un mois maintenant et Alhamdulillah tout se passe à merveille; tout ce que j'ai pu ressentir après le "déclic" dont je vous parlais était bien la réponse à ma prière de consultation comme je l'avais compris.

Je ne vais pas trop m'étaler mais je tiens réellement à vous re-remercier pour votre soutien au moment où j'étais vraiment mal et je vous encourage à continuer cette entraide car quoiqu'il arrive, qu'elle soit efficace ou pas sachez que vous en récolterez inshaAllah les fruits auprès d'Allah selon votre intention; enfin, lors des épreuves, quels qu'ils soient, parfois nous pensons résister encore et encore sans en parler à qui que ce soit et cela est d'autant plus facilement faisable lorsque nous avons confiance en Allah, mais ce n'est pas forcément une mauvaise chose que de se livrer, la preuve est qu'en postant ici je suis passée par différentes étapes en "m'imprégnant" de vos réponses, et ça m'a permis de comprendre et de réaliser certaines choses sur le moment et aujourd'hui je comprends mieux le sens de tout ça, ayant le coeur et l'esprit bien plus reposés qu'au moment où je créais ce post.

Ensuite il est vrai qu'il ne faut pas se confier à n'importe qui, je pense que dans mon cas l'anonymat était l'option la moins risquée, la preuve...

Les autres sont parfois de bons conseils si on s'adresse aux bonnes personnes, des personnes dont on sait qu'elles vont essayer de nous conseiller en prenant comme base l'Islam et ses commandements. Autrement ça peut être catastrophique.
Avoir différents avis sur notre situation et surtout des avis extérieurs, nous aide aussi parfois à comprendre plus ou moins ce qui nous arrive même si sur le coup on n'a pas trop envie d'entendre la vérité ou alors on n'a pas trop les moyens de la comprendre.

Par exemple le frère plus haut qui me disait que le fait que je ne puisse rien dire pour pouvoir m'opposer à ce mariage serait sûrement parce que ce mariage serait un bien pour moi, c'était certes quelque chose dont je m'étais douté mais que j'avais du mal à accepter ne sachant où voir le bien dans ce mariage et dans la façon dont cela se passait.
Or, il est évident aujourd'hui que j'arrive à accepter tout ceci car je comprends où se trouvait finalement le bien dans ce mariage, et je comprends plus ou moins aussi pourquoi Allah a fait en sorte que je passe par cette épreuve, cette étape plutôt que de m'avoir fait accepter ce mariage et ce prétendant dès le début, ou du moins que je m'intéresse à lui dès le début.

Je sais qu'à ce moment-là je ne voulais absolument pas me marier à cause de problèmes personnels dont j'attendais le dénouement avant de pourvoir penser au mariage. A tel point que tout ce qui concernait ce mariage me dégoûtait, au point de mettre la faute sur le physique du prétendant et même (en mon for intérieur) sur sa famille, qu'Allah Swt me pardonne, aamin, alors qu'en fait je n'ai absolument rien à reprocher ni à mon mari ni à sa famille, Alhamdulillah, mais je m'étonne de la faculté que nous avons à voir les choses différemment selon notre désir ! Je ne voulais pas de ce mariage et je trouvais à redire sur ceci ou cela tandis qu'en fait je n'avais rien à reprocher et je m'en veux quand même beaucoup.
Or Allah avait planifié que je marierais avant que mes problèmes personnels dont je parlais plus haut se résolvent, et finalement ces problèmes bien qu'ils soient toujours là ne me pèsent plus autant qu'avant mon mariage et me paraissent plus facilement surmontable avec mon mari à côté en effet il y est pour beaucoup, et toutes les Louanges sont pour Allah, donc voici là aussi l'un des bienfaits d'Allah. Il Swt avait planifié mon mariage à un moment que je pensais inopportun, cependant j'ai compris assez tôt que c'était le moment idéal Alhamdulillah.

Si je me trouverais dans le futur dans une situation plus ou moins similaire (peut-être pas concernant le mariage^^, mais d'autre choses), j'espère inshaAllah être plus ferme dans mon espoir envers Allah.
La grande générosité d'Allah entre autre est qu'Il nous récompense ici-bas, mais aussi dans l'au-delà...

A jamais la réussite se trouve auprès de notre Seigneur comme il nous le dit clairement dans le Noble Coran.
Nous n'avons rien et personne d'autre à part Lui à qui nous attacher sur cette Terre.

Nous ne pouvons pas nous attacher au bonheur, aux biens, aux gens et encore moins à l'argent. Car même si le bonheur nous paraît inébranlable, ce n'est pas aussi certain qu'il le soit, c'est donc une preuve que nous ne pouvons pas nous y attacher corps et âme. Mais quoiqu'il arrive Allah Celui qui nous a crée ne peut nous abandonner si l'on s'accroche à lui.
C'est bien parce qu'il est incroyablement facile de s'abandonner dans le bonheur et de s'y attacher, qu'Allah nous demande de se souvenir de Lui dans l'aisance afin qu'Il se souvienne de nous dans la difficulté.