PDA

Afficher la version complète : Al Murji'a



Abou-l-foul
15/04/2011, 15h47
As Salamu Aleikoum,

Je lis souvent le terme Mourji', qualifiant certains individus avec ce nom, je voudrai savoir ce qu'il signifie.

Jazakumu-Llâhu Kheyran

'abdu-l-haqq
18/04/2011, 14h36
as salaamu'alaykum


Globalement, en espérant que d'autres frères complètent (ou corrigent) in sha a Llah.

Un Murji-a est une personne dont la croyance est souillé par l'irjaa.
A l'opposé de la doctrine des khawarij, qui consiste à rendre mécréant tout personne qui commet un grand péchés de façon systématique, l'irjaa consiste à séparer al-iman, la foi de l'individu, de ses actes. En d'autres termes, quelques soient les péchés commis, aussi grave soient-ils, ils n'ont aucune répercutions sur la foi, tout comme les actes d'adorations ne l'augmentent. Ainsi, selon cette doctrine égaré, une personne qui commet un acte et qui prononce une parole faisant sortir de l'Islam, n'a pas d'impact sur son "islamité", il est toujours considéré comme musulman. L’apparent, l'acte ou la parole, n'étant qu'un signe de mécréance mais ne rendant pas forcément son auteur mécréant, car il n'est pas possible de savoir ce qu'il y a dans son coeur.

Cette doctrine perdure encore à ce jour, et même si les degrés différent quelques peu, le dégât qu'elle engendre reste exactement le même, voir pire. Elle perdure mais de façon plus sournoise, dans le sens où ceux qui la propage ont bien souvent une conception théorique de la croyance relativement seine, mais dans la pratique c'est tout autre.

Une personne peut ne pas être murji-a, mais dans certains de ses raisonnement, peut faire preuve d'irjaa. Et ça, c'est encore plus courant malheureusement. C'est par exemple ce qui amène des musulmans à tenir certains propos erronés comme : " La foi c'est dans le coeur " pour chercher à justifier un manque ou une absence de pratique. Ou plus grave encore (plus grave dans sa répercussion), ce qui amène certains "savant" à considérer que le fait de légiférer avec autre chose que ce que nous a révélé Allah, ne fait pas sortir de l'Islam son auteur, malgré les versets et le consensus sur le sujet.

Je penses que cette doctrine doit être dévoilé pour que les frères et soeurs ne tombent pas dans ce piège. Piège qui a, toute proportion gardée, l'allure d'un espèce de "Vatican2" pour les musulmans : A l'instar du chrétien non pratiquant, la notion de musulmans non pratiquant en serait le résultat.

wa llahu a'lam